Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Résilience culturelle et discussion à visée philosophique. Étude suivie de sept élèves en lycée professionnel


Auteur(s) :  HENRION-LATCHÉ Johanna

Date de soutenance :  2016

Thèse délivrée par :  Université Clermont-Auvergne

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Emmanuèle AURIAC-SLUSARCZYK & Michel TOZZI

Jury de thèse :  Auriac-Slusarczyck, Emmanuèle ; Tozzi, Michel ; Berger, Dominique ; Rispail, Marielle ; Specogna, Antonietta ; Chirouter, Edwige

 

"Dans l’optique de contrecarrer l’échec scolaire, en prenant appui sur les théories de la résilience à l’école, la thèse montre qu’il est possible d’envisager un dispositif pédagogique adapté au lycée professionnel pour que les adolescents-élèves mettent en œuvre des interactions réflexives, philosophiques, régulées entre élèves et enseignant. L’étude des discours, à partir de 18 discussions étayées par un support culturel construit ad-hoc (Conte de Béni & Cocha) sert de double médiation : une médiation silencieuse telle que celle présente dans les théories du conte oralisé (projection, identification) ; une médiation collective via la discussion à visée philosophique considérée comme praxis réflexive. La thèse étudie l’évolution des discours des lycéens au fil de dix-huit discussions enregistrées, transcrites et analysées à partir des théories interactionnistes du discours dont la logique interlocutoire. Sur la base de ce test d’un protocole pédagogique institutionnalisable, les vignettes de sept élèves suivis dressées permettent d’évaluer la portée d’une introduction de la philosophie en lycée professionnel. La thèse extrait, à partir de l’analyse des discours et du repérage des capacités socio-émotionnelles des élèves (Test IFR40 adapté), le processus d’émergence individuel et collectif de la pensée chez les élèves. La thèse discute l’intérêt de savoir si l’école est le lieu le plus approprié pour développer la résilience culturelle de manière assistée."




mot(s) clé(s) :  formation et enseignement professionnels, décrochage