Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Détails du sommaire

 
à propos de la revuesommaires des autres numéros
 

Note d'information - DEPP


Référence :  N° 21.22, mai 2021

Thème :  Des choix de spécialités plus classiques en première comme en terminale pour les élèves d’origine sociale favorisée - Résultats de la première cohorte du nouveau baccalauréat général

 

À la rentrée 2020, pour la première fois, les élèves de terminale ont sélectionné deux enseignements de spécialité parmi les trois suivis en première.

 La doublette la plus fréquente en terminale est la très classique « mathématiques, physique-chimie », issue pour moitié de la triplette « mathématiques, physique-chimie, SVT ». C’est la doublette avec la plus importante surreprésentation d’élèves d’origine sociale très favorisée. La deuxième doublette la plus fréquente est « histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP), SES » où quatre élèves sur dix choisissaient les mathématiques en troisième enseignement de spécialité en première. Globalement une grande variété de triplettes conduit à une même doublette et inversement les élèves d’une même triplette se dirigent vers l’ensemble des doublettes possibles. Les enseignements de spécialité artistiques sont les moins fréquemment abandonnés, avec les SES, entre la première et la terminale.
Les mathématiques sont conservées en enseignement de spécialité par 60 % des élèves, principalement par les garçons et les élèves d’origine sociale très favorisée.



Informations complémentaires :
  https://www.education.gouv.fr/.../des-choix-de-specialites-plus-classiques-en-premiere-comme-en-terminale-pour-les-eleves-d-origine-323282


mot(s) clé(s) :  sciences, test, examen et concours