Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Pays : France       Langue(s) : français 

La notion de pouvoir en Afrique noire francophone (le cas des Comores de 1886 à 2000)


Auteur(s) :  IBRAHIM Ahmed

Date de soutenance :  2003

Thèse délivrée par :  Université Paris 8

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Discipline(s) :  Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Rémi HESS

  Notre sujet de doctorat en Sciences de l'Education, s'intitule : " la notion de pouvoir en Afrique noire francophone (le cas des Comores de 1886 ) ". Dans cette perspective, le problème de la notion de pouvoir et ses implications n'est pas du tout récent, non seulement en Afrique noire, mais aussi au niveau universel. A fortiori, la notion de pouvoir reste toujours, pour l'humanité tout entière, l'un des premiers " états " qui déterminent sa survie quotidienne. Travailler sur la notion de pouvoir essentiellement en Afrique noire francophone, en grande partie sur les Comores, présente pour nous un grand intérêt scientifique dans notre ère moderne. Par ailleurs, quatre axes principaux de la notion de pouvoir constituent le corpus de notre sujet. Ainsi, il est nécessaire pour nous de les analyser, de les décrire scientifiquement dans leurs " faits ". Ce sont les suivants : - le pouvoir traditionnel de la société autochtone comorienne ; - le pouvoir islamique sunnite, kharidjite, wahhabite et chiite aux Comores ; - le pouvoir colonial aux Comores ; - et le pouvoir de l'Etat en Afrique noire francophone. C'est autour de ces quatre formes de pouvoir que " rode " la plate-forme de notre intérêt scientifique.

URL :