Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Ouvrir l'enseignement de la philosophie aux élèves des lycées professionnels


Auteur(s) :  KERKHOM Marie Gosselin

Date de soutenance :  2021

Thèse délivrée par :  Université Montpellier 3

Section(s) CNU :  section 17 : Philosophie, section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Etienne RICHARD & Michel SASSEVILLE

Jury de thèse :  Edwige Chirouter ; Jean-François Goubet ; Mathieu Gagnon ; Luc Bégin

 

Selon les spécialistes, la pensée critique est nécessaire à chacun dans toutes les circonstances de la vie et plus particulièrement pour le citoyen d’une démocratie. À ce titre, elle devrait faire l’objet d’un véritable apprentissage et d’une éducation. C’est à l’école que revient cette mission : faire éclore et se développer la pensée critique des élèves pour qu’ils assimilent des habitudes et modes de pensée propices à l’exercice d’un jugement réfléchi.La philosophie semble être la discipline la plus adaptée à ce projet. Mais les élèves en lycées professionnels ne la rencontrent jamais dans leur cursus. Leur profil scolaire, leurs difficultés, leurs emplois du temps chargés et l’enseignement de la philosophie tel qu’il se pratique dans les autres sections ont fait, que jusqu’alors, la philosophie a été absente de leur formation.Dans le cadre de cette thèse nous voulons interroger la possibilité d’introduire la philosophie dans le cursus professionnel et vérifier l’hypothèse selon laquelle cette discipline serait bénéfique pour les élèves de ces sections. Il nous paraît essentiel que l’éducation d’un jeune soit complète, prenant en compte toutes les potentialités de la personne et ne se limite pas à être une formation pour produire des ouvriers, des techniciens. Pour cela, l’éducation à la pensée devrait également faire partie de leur formation. Face à la difficulté d’enseigner des matières générales dans ces classes, nous tournons vers les Nouvelles Pratiques Philosophiques car ce sont des pédagogies innovantes, nécessaires en formation professionnelle. Parmi elles, nous choisissons d’étudier la Communauté de Recherche Philosophique de M. Lipman et la Discussion à Visées Démocratique et Philosophique de M. Tozzi pour voir si elles seraient propices à l’éclosion et au développement de la pensée critique chez ces élèves.Dans notre travail de recherche, nous présentons la formation professionnelle telle qu’elle s’enseigne en France et les élèves qui fréquentent ces lieux de formation que sont les lycées professionnels. Nous réfléchissons à la signification d’une éducation de la personne et nous évoquons des raisons pour introduire la philosophie dans ce curriculum. Nous nous attachons à définir la pensée critique et à envisager ses liens avec la formation et la pratique professionnelles. Nous présentons l’enseignement de la philosophie et étudions si celui-ci peut être transposé en lycée professionnel. Nous étudions les deux pratiques philosophiques que nous avons choisies et leur lien avec l’éducation de la pensée. Nous présentons et analysons les nombreuses données que nous avons recueillies dans nos classes lors des discussions philosophiques, selon les deux méthodes, avec des outils que nous décrivons. Nous présentons les résultats de nos analyses et vérifions la plus ou moins grande validité de notre hypothèse. À partir des résultats de notre recherche, nous proposons des pistes d’approfondissement.Par notre travail de recherche, nous pensons avoir apporté une contribution utile à la réflexion nécessaire sur un apport de la philosophie auprès des élèves de lycée professionnel. À l’heure où le Ministère de l’Éducation Nationale envisage un enseignement de la philosophie facultatif en LP, nous pensons qu’il peut être opportun pour la didactique de l’enseignement de la philosophie de prendre connaissance de notre travail. Cela nous semble également être bénéfique pour les équipes pédagogiques des lycées professionnels de savoir ce qu’il est possible de faire et pourquoi, ainsi que pour les praticiens de la Communauté de Recherche Philosophique et de la Discussion à Visées Démocratique et Philosophique pour lesquels l’apport de ces méthodes dans le cadre de la formation professionnelle n’avait pas encore été beaucoup documenté.

Open philosophy cursus for students in vocational high schools

According to specialists, critical thinking is necessary for everyone in all circumstances of life and more particularly for citizens in a democracy. As such, it should be the subject of real learning and education. The mission of the school is to bring forth and develop the critical thinking of the students so that they assimilate habits and modes of thought conducive to the exercise of a thoughtful judgment.Philosophy seems to be the most suitable subject for this project. But in Vocational High Schools it is never broached by students in their curriculum. Their academic profile, their difficulties, their busy schedules and the teaching of philosophy as practised in the other sections have resulted that, until then, philosophy has been absent from their training.In this thesis we question the possibility of introducing philosophy into the professional curriculum and try to verify the hypothesis according to which this subject would be beneficial for the students of these sections. For us, it seems essential the education of a youth be complete, taking into account all their potentialities and not be limited to a training only aimed at producing blue-collars, technicians. Thus, criticism education should also be part of their training. Faced with the difficulty of teaching general subjects in these classes, we turned to the New Philosophical Practices because they are innovative pedagogies, which seem to us necessary in vocational training. Among them, we choose to study Mr. Lipman’s Community of Philosophical Inquiry and Mr. Tozzi’s Democratic and Philosophical Purpose Discussion to see if they are conducive to the emergence and development of critical thinking in these students.In our research, we first present vocational training as it is taught in France and the students who attend these places of training that are Vocational High Schools. Then, we reflect on the meaning of a person’s education and discuss reasons for introducing philosophy into this curriculum. We then focus on defining critical thinking and its links to professional training and practice. This leads us to present the teaching of philosophy and to study whether it can be transposed into Vocational High Schools. This presentation leads us to study the two philosophical practices we have chosen and their link with criticism education. Finally, we present and analyze the extensive data that we have collected in our classes during philosophical discussions, using both methods, with tools that we describe. We examine the results of our analyses and verify the greater or lesser validity of our hypothesis. Based on the results of our research, we offer some pathes for further study.Through our research, we think we can make a useful contribution to the reflection needed to open up philosophy to the students of Vocational High Schools. At a time when the Ministry of National Education is considering teaching philosophy as an option in Vocational High Schools, we think that it may be appropriate for the didactics of the teaching of philosophy to get acquainted with our work. For us it is beneficial for the teams of Vocational High Schools to know what is possible to do and why, together with the practitioners of the Community of Philosophical Inquiry and of the Democratic and Philosophical Purpose Discussion. The contribution of these methods in vocational training has not yet been much documented towards these practioners.



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03719290/document


mot(s) clé(s) :  enseignement et formation professionnels, philosophie