Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

La dysphonie chez les professeures des écoles : perception et représentations


Auteur(s) :  PETTIROSSI Amelia

Date de soutenance :  2021

Thèse délivrée par :  Université Sorbonne nouvelle-Paris 3

Section(s) CNU :  section 07 : Sciences du langage

Sous la direction de :  Lise CREVIER-BUCHMAN & Nicolas AUDIBERT

Jury de thèse :  Béatrice Vaxelaire ; Bernard Harmegnies ; Rudolph Sock ; Antoine Giovanni ; Claire Pillot-Loiseau

 

"Cette thèse s’intéresse à l’impact de la dysphonie à travers trois grands axes : la représentation de sa propre voix, la transmission du message et la perception d’autrui. Nous nous basons sur deux populations de femmes professeures des écoles (PE), l’une de 709 PE interrogées via internet et l’autre de 61 locutrices PE enregistrées en conditions contrôlées. À partir d’une évaluation perceptive experte sur l’échelle GRBAS, nos locutrices ont été catégorisées en deux groupes de 37 témoins et 24 dysphoniques légères. Outre les importantes plaintes vocales et l’altération de la qualité de vie qui touchent nos deux populations, nous observons un effet de l’âge des élèves sur la prévalence des troubles vocaux. L’analyse des productions de nos locutrices en lecture calme ou face à une classe bruyante suggère que les PE utilisent des stratégies d’adaptation dans leur pratique professionnelle qui pourraient être impactées par la dysphonie. La dysphonie semble également impacter la transmission de l’information à destination d’élèves de 7 à 10 ans puisque des temps de réaction plus longs sont relevés lors du décodage du contraste de voisement dans une tâche d’identification de mot lorsque la consigne est produite par une locutrice dysphonique. Enfin, suite à une première tâche de catégorisation libre, l’attribution de traits de personnalité par un panel d’auditeurs naïfs se basant uniquement sur la voix des PE met en évidence des profils vocaux associés à des représentations plus ou moins positives. L’accord modéré constaté entre le degré de trouble vocal perçu et l’évaluation experte de la dysphonie semble lié à la perception positive de la raucité par les auditeurs naïfs."

Dysphonia among school teachers : perception and representations

"This thesis focuses on the impact of dysphonia through three main axes: the representation of one's own voice, the transmission of the message and the perception by others. We consider two populations of female school teachers (ST), one of 709 ST interviewed via the internet and the other of 61 ST speakers recorded under controlled conditions. Based on an expert perceptual assessment on the GRBAS scale, our female speakers were categorized into two groups of 37 controls and 24 mild dysphonic speakers. In addition to the significant vocal complaints and impaired quality of life that affect both of our populations, we observe an effect of student age on the prevalence of vocal disorders. Analysis of our speakers' productions in quiet reading or facing a noisy class suggests that ST use coping strategies in their professional practice that could be impacted by dysphonia. Dysphonia also appears to impact the transmission of information to pupils aged 7 to 10 years old, with longer reaction times when decoding voicing contrasts in a word identification task when the instruction is produced by a dysphonic speaker. Finally, following a first free categorization task, the attribution of personality traits by a panel of naive listeners only based on ST’s voices highlights vocal profiles associated with more or less positive representations. The moderate agreement observed between the degree of perceived vocal disorder and the expert assessment of dysphonia seems to be related to the positive perception of roughness by naive listeners."



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03564756/document


mot(s) clé(s) :  enseignant, enseignement primaire, santé