Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Souffrance au travail et usure professionnelle des éducateurs(rices) spécialisé(e)s : l’apport d’une approche générationnelle et biographique en formation des adultes


Auteur(s) :  DUGUé Pierre

Date de soutenance :  2021

Thèse délivrée par :  Université de Lille

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Christophe NIEWIADOMSKI

Jury de thèse :  Patricia Champy-Remoussenard ; Sébastien Ponnou ; Thierry Piot ; Christine Delory-Momberger ; Vincent de Gauléjac

 

 "Dans cette thèse, nous avons cherché à comprendre les problématiques du mal-être, de la souffrance au travail et de la perte de sens professionnelle chez les éducateurs spécialisés. Cette problématique professionnelle, très présente à l’heure actuelles dans cette « communauté » professionnelle, nous est apparue dans le cadre de l’animation de groupes d’analyse de la pratique auprès d’équipes du secteur médicosocial. Ces espaces de formation nous confrontent très régulièrement à l’accueil de professionnels témoignant d’un sentiment d’usure professionnelle naissant, persistant ou prononcé. Lieu d’expression des malaises professionnels, les GAP sont fréquemment utilisés par les travailleurs sociaux comme un espace servant au dépôt de la plainte. Cette thèse met à jour le fait que ces malaises professionnels sont également liés à des changements de rapport au travail qu’entretiennent différentes générations d’éducateurs spécialisés. Cependant, au-delà de l’identification de la problématique du mal-être au travail résultant d’une préoccupation collective, bâtie sur des typologies générationnelles de travailleurs sociaux, nous avons admis que ce n’est pas seulement sur le plan collectif que tout ceci se joue, mais que c’est aussi du côté du sujet, de son histoire personnelle que ces difficultés perçues sont agissantes. Ce qui semble apparaitre aujourd’hui, c’est que bon nombre d’éléments conjoncturels et structurels, mais aussi biographiques, participent de la production d’un mal-être au travail chez les professionnels du travail social et tendraient à s’étendre à l’ensemble de ce champ professionnel. En effet, les groupes professionnels que nous rencontrons dans le cadre de GAP font ressurgir des questions qui semblent, de prime abord être collectives, mais qui au final ont toujours un profond retentissement personnel en tant qu’elles produisent des résonances avec le sujet et sa biographie. L’usure professionnelle et les épreuves de professionnalités résultent, à notre sens, de la conjugaison des effets de structure qui ont actuellement cours dans les métiers et les professions du secteur médico-social et des résonances biographiques qu’ils produisent chez certains professionnels."

Understand and support the specialized educators face the tests of professionnalities : the biographical approach in formation of the adults at the service of the production of new individual and collective signifiers

"In this thesis, we sought to understand the problems of malaise, suffering at work and loss of professional meaning among specialized educators. This professional problem, which is very present at the present time in this professional "community", appeared to us in the context of the facilitation of practice analysis groups with teams in the medico-social sector. These training spaces very regularly confront us with the reception of professionals who testify to a feeling of nascent, persistent or pronounced professional wear and tear. Place of expression of professional discomfort, APGs are frequently used by social workers as a space for filing complaints. This thesis highlights the fact that these professional discomforts are also linked to changes in the relationship to work maintained by different generations of specialized educators. However, beyond identifying the problem of ill-being at work resulting from a collective concern, built on generational typologies of social workers, we have admitted that it is not only on the collective level that everything this is playing out, but it is also on the subject's side, in his personal history, that these perceived difficulties are active. What seems to appear today is that a good number of conjunctural and structural elements, but also biographical ones, participate in the production of a malaise at work among social work professionals and tend to extend to the whole of this professional field. Indeed, the professional groups that we meet within the framework of GAP bring up questions that seem, at first glance, to be collective, but which in the end always have a profound personal impact in that they produce resonances with the subject and its biography. Professional wear and tear and professional tests result, in our view, from the combination of the structural effects that currently exist in trades and professions in the medico-social sector and the biographical resonances they produce in certain professionals."



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03635278/document


mot(s) clé(s) :  formation continue et validation d'acquis, santé et bien-être