Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Aux frontières de l’école : les choix parentaux en matière d’instruction ʺalternativeʺ


Auteur(s) :  PROBOEUF Pauline

Date de soutenance :  2021

Thèse délivrée par :  Institut d'études politiques de Paris

Section(s) CNU :  section 19 : Sociologie, démographie

Sous la direction de :  Agnès VAN ZANTEN & Marta Dominguez FOLGUERAS

Jury de thèse :  Claude Martin ; Géraldine Farges ; Laura Merla ; Pascale Garnier

 

"Ces dernières années, deux modalités relevant de l’éducation scolaire privée, encore peu répandues jusqu’à présent en France, connaissent une certaine popularité : l’instruction à domicile (IEF) et l’école privée hors contrat « alternative » (EPHCA). Le nombre d’enfants scolarisés dans des écoles privées hors contrat (premier degré), dont font partie les écoles alternatives susmentionnées, a été multiplié par 3,22 entre 2010 et 2019 (DEPP, 2020), un chiffre qui reste cependant marginal rapporté à l’ensemble des enfants scolarisés en France (0,23% en 2010 contre 0,75% en 2019). Le nombre d’enfants instruits en famille est en augmentation de 111,11 % en 2018-2019 par rapport à l’année 2014-2015, selon les chiffres récents de l’étude d’impact conduite par le gouvernement dans le cadre du projet de loi visant à renforcer les principes de la République (Légifrance, 2020), même si ces chiffres restent imparfaits et pourraient être sous-estimés (Bongrand et Glasman, 2018). 61% des enfants concernés étaient âgés de 6-10 ans et 39% de 11-16 ans, toujours selon la même étude. Mais qu'est-ce qui conduit les parents à choisir une scolarité non conventionnelle pour leur(s) enfant(s) ? Quelles sont les conditions sociales pour s'engager dans un choix d’instruction « alternative » ? En partant des enfants actuellement scolarisés à domicile et/ou inscrits dans des écoles dites « alternatives », cette thèse s'intéresse aux parcours biographiques de leurs parents. Elle propose une approche qui réunit la sociologie de l'éducation et la sociologie de la famille afin de comprendre comment les normes qui régissent l'espace familial ont un impact sur les choix éducatifs et, en retour, comment ces choix ont un impact sur les parents."

On the fringes of school : parental choices in alternative schooling

In recent years, two little-used private schooling options have been developing in France : homeschooling and "alternative" schooling, independent from the State. The number of children enrolled in independent schools (primary level) increased by a factor of 3.22 between 2010 and 2019 (Ministry of National Education and Youth, 2020), a figure that remains marginal in relation to the total number of children enrolled in France (0.23% in 2010 versus 0.75% in 2019). The number of homeschooled children is also up by 111.11 percent in 2018-2019 compared to 2014-2015, according to recent figures from the government-led impact study for the bill to strengthen the principles of the Republic (Légifrance, 2020), although these figures remain imperfect and may be underestimated (Bongrand, Glasman, 2018). But what leads parents to choose non-conventional schooling for their child(ren) ? What are the social conditions for engaging in an "alternative" schooling choice ? Starting with children currently homeschooled and/or enrolled in so-called "alternative" schools, this thesis focuses on the biographical paths of their parents. It proposes an approach that brings together the sociology of education and the sociology of the family in order to understand how the norms that govern the family space impact on educational choices and, in turn, how these choices have an impact on the parents.



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03538057


mot(s) clé(s) :  éducation nouvelle, enseignement primaire, sociologie de l'éducation