Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

L'enseignement des formes et des grandeurs à l'école maternelle : Statut, fonctions et difficultés


Auteur(s) :  SOLOCH Annie

Date de soutenance :  2021

Thèse délivrée par :  Université de Lille

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Xavier SIDO & Yves REUTER

Jury de thèse :  Isabelle Harlé ; Éric Roditi ; Valentina Celi ; Sylvia Coutat ; Alain Kuzniak

 

"Cette thèse porte sur l'enseignement des formes et des grandeurs à l'école maternelle en France. L'objet de cette recherche est triple. Il s'agit premièrement d’étudier la question des modalités d'enseignement des contenus relatifs aux formes et aux grandeurs, des difficultés rencontrées par les professeurs. Il s'agit deuxièmement d'examiner la nature disciplinaire, (Astolfi, 2008 ; Chervel, 1988 ; Reuter et Lahanier-Reuter, 2006), notamment mathématique de cet enseignement (Duval, 2005 ; Houdement et Kuzniak, 2006), alors que la découverte des formes et des grandeurs à l'école maternelle est présentée et considérée dans la sphère des prescriptions en tant que "domaine" et non en tant que discipline à ce niveau de scolarité. Enfin, il s’agit d’interroger la notion de contenus à l’école maternelle (Charles, Lebeaume, 2011) . L'objet de cette thèse est d'apporter des éléments de réponse à ces questions, notamment au travers de l'observation de cet enseignement au cours de séances spécifiques, explicitement libellées formes et grandeurs par les enseignants, et le recours aux formes et grandeurs au cours de séances non spécifiques, relevant d'autres domaines d’activités inscrits dans les programmes officiels de l'école maternelle tels que Agir et s'exprimer avec son corps, Percevoir, sentir, imaginer, créer. Du point de vue méthodologique, j'analyse précisément l'ensemble des contenus au travers de différents espaces (Reuter, 2013) : les prescriptions, les recommandations, les pratiques effectives et les discours sur les pratiques. J'ai également mené des entretiens semi-directifs auprès d'enseignants de maternelle, d'enseignants-formateurs des ESPE et d'inspecteurs de l'Éducation nationale du premier degré et de conseillers pédagogiques."

The teaching of shapes and magnitudes at preschool : Statutes, functions, difficulties

"These thesis focuses on shapes and magnitudes teaching at nursery school. The purpose of this research is threefold. Firstly, the objective is to study the question of the teaching of the contents relating to shapes and magnitudes and the difficulties facing teachers. Secondly, the objective is to examin the disciplinary nature of this teaching (Astolfi, 2008 ; Chervel, 1988 ; Reuter & Lahanier-Reuter, 2006), in particular, the mathematics nature (Duval, 2005 ; Houdement & Kuzniak, 2006) while the shapes and magnitudes discover is considered, in the requirements space, as a subject and not a disciplin at this level of education. Finally, the notion of contents is questioned at nursery school.This thesis aims to answer to these questions, including observations in classrooms sessions which are denominated shapes and magnitudes by the teachers and the use of shapes and magnitudes in other subjects as “Move and express oneself using one’s body”, “Receive, feel, imagine and create”. From a methodological perspective, I analyse specifically all the contents in different spaces (Reuter, 2013): the legal requirements, the recommandations, the effective practices and the discourse of practices. I also conducted semi-structures interviews with nursery school teachers, trainers in ESPE, inspectors of National Education and other trainers."



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03533037/document


mot(s) clé(s) :  didactique, éducation pré-primaire, mathématiques