Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Agenda des colloques » Détails du colloque

Pays : France  Langue(s) : français 

Faire école hors classe - Journée d'études du collectif ApprEs


Date :  du 29-06-2022 au 29-06-2022

Lieu :  Caen

Modalité :  présentiel

Organisation :  Laboratoire école (EMA) - mutations - apprentissages

Pour plus de renseignements :
anne-laure.le-guern@unicaen.fr
jean-francois.themines@unicaen.fr
pascal.clerc@cyu.fr



Programme : 

C’est depuis les limites, les confins et peut-être les marges que cette deuxième journée d’études du collectif ApprEs se propose d’interroger les rapports entre espaces et apprentissages. Il s’agit de comprendre comment des espaces qui ne sont pas particulièrement ou pas spécifiquement conçus et équipés pour être utilisés à des fins d’apprentissages scolaires peuvent néanmoins tenir lieu d’école.

Il peut s’agir :

  • de temps d’apprentissage en dehors des salles de classe : couloirs, cours, usages d’espaces proches (jardins, parcs, forêts, promenades sensibles, déambulations urbaines, etc.) ou liés à des mobilités d’enfants/adolescent.e.s entre divers lieux scolaires et non scolaires (dispositifs d’inclusion scolaire par exemple) ;
  • de séjours en structures d’accueil (classe découverte, classe verte, terrains d’aventures, etc.) ;
  • d’ateliers ou autres dispositifs « apprenants » développés dans le cadre des politiques éducatives locales, de politiques de développement territorial ou dans des structures dont la fonction principale n’est pas scolaire (« l’école en prison », l’école pour les enfants hospitalisés en soins de longue durée, etc.) ;
  • d’initiatives militantes liées à des mobilisations diverses selon les territoires et les pays (mouvements de soutien aux paysans sans terre, soutien aux familles en situation migratoire illégale, pédagogie sociale, etc.).

Quel que soit le cas de figure, comment les élèves apprennent-ils et qu’apprennent-ils dans ces espaces non initialement et/ou non spécifiquement dédiés aux apprentissages ?
Qu’est-ce qui produit « de l’école » ou cet « effet d’école » alors même que quelque chose dans le tableau ne cadre pas avec l’image commune de l’école ? Comment, comme chercheur, comme praticien-chercheur ou praticien réflexif, montrer cette école qui se fait dans des espaces autres que celui de la salle de classe ?
Comment ces espaces deviennent riches en termes d’apprentissages précisément parce qu’ils ne sont pas des espaces « scolaires » ?

Qu’il s’agisse de projets soutenus ou financés par des institutions, de programmes militants ou d’initiatives individuelles plus modestes, que les décalages créés paraissent modestes ou soient radicalement opérés, que les initiateurs s’inscrivent dans des mouvances pédagogiques ou qu’ils revendiquent le tâtonnement et le bricolage, ce qui nous intéressera sera le mouvement, le déplacement, l’intervention ; ce en quoi ces « régimes spatiaux » changent quelque chose aux apprentissages ou aux regards sur les apprentissages.



URL :  https://ema.cyu.fr/.../faire-ecole-hors-classe


mot(s) clé(s) :  éducation hors de l'école