Invalid RSS feed URL.

Invalid RSS feed URL.

Ifé - Veille et analyses

Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Détails du sommaire

 
à propos de la revuesommaires des autres numéros
 

Note d'information - DEPP


Référence :  N° 21.44, décembre 2021

Thème :  Effets de la crise sanitaire sur les études et l’emploi des jeunes de 18 à 24 ans en 2020, en France et dans les pays de l’OCDE

 

En 2020, la part des jeunes de 18 à 24 ans qui ne sont pas en études et n’occupent pas d’emploi est stable par rapport à 2019 en France et dans plusieurs pays européens.
En revanche, cette part augmente fortement en Amérique du Nord.

Les pays où la part de jeunes ni en études ni en emploi sont en forte hausse sont ceux où les taux d’emploi de l’ensemble des 20-64 ans chutent. Les mesures de maintien dans l’emploi, telles que l’activité partielle pratiquée par de nombreux pays européens, dont la France, ainsi que des mesures spécifiques aux jeunes semblent avoir atténué, en 2020, le choc de la crise sanitaire sur le marché du travail.

En France, les jeunes de 18-24 ans ont moins souvent été en emploi en 2020 qu’en 2019 mais ont été plus nombreux en études. Ces derniers ont eu moins de possibilités de financer leurs études au moyen de « petits boulots » ou d’accomplir le stage de fin d’études et la mobilité internationale prévus.
En 2020, un à quatre ans après la fin des études, 28 % des peu diplômés occupaient un emploi (29 % en 2019) contre 82 % des diplômés de l’enseignement supérieur long, souvent à domicile, et 68 % des jeunes en moyenne.



Informations complémentaires :
  https://www.education.gouv.fr/.../effets-de-la-crise-sanitaire-sur-les-etudes-et-l-emploi-des-jeunes-de-18-24-ans-en-2020-en-france-et-326563


mot(s) clé(s) :  enseignement supérieur, relation formation - emploi, pandémie