Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Détails de la thèse

Liens entre croyances épistémiques et argumentation de lycéens sur des questions socio-scientifiques : quels apports pour l’éducation à l’esprit critique ?


Auteur(s) :  DE CHECCHI Kévin

Date de soutenance :  2021

Thèse délivrée par :  Université de Montpellier

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Valérie TARTAS & Manuel BÄCHTOLD

Jury de thèse :  Michael BAKER ; Franck AMADIEU ; Mathieu GAGNON ; Nathalie MULLER MIRZA ; Geneviève THERRIAULT ; Manuel BÄCHTOLD ; Valérie TARTAS

 

"Permettre aux élèves, futurs citoyens, de développer leur esprit critique est un enjeu majeur de nos sociétés. En effet, disposer d’un esprit critique permet aux élèves de prendre part de façon éclairée aux débats portant sur des Questions Socio-Scientifiques (QSS). Cet esprit critique dépend, au moins en partie, des croyances épistémiques (i.e. les croyances sur la nature des connaissances et le fait de connaître) et de l’argumentation des individus. Or, de nombreuses recherches empiriques montrent que des liens existent entre ces deux objets. Pour affiner la compréhension de ces liens, les croyances épistémiques gagnent à être décrites finement et articulées avec les représentations que les individus ont concernant le débat. Par ailleurs, l’examen approfondi de la littérature et certaines considérations théoriques conduisent à proposer la thèse qu’il faut prendre en compte aussi les avis dans l’étude des croyances épistémiques dans le contexte des QSS. A ce titre, la question de recherche qui guide ce travail de thèse est la suivante : Quels liens les croyances sur les connaissances et sur les avis, les représentations du débat et l’argumentation sur des QSS de lycéens entretiennent-elles ? Afin d’explorer cette question de recherche, je présente une étude qualitative fine conduite auprès de 12 lycéens ayant participé à des débats numériques sur des QSS. Les données recueillies concernent des entretiens, des réponses à des pré-/post-tests et des interventions issues de débats numériques. Les résultats montrent que les lycéens argumentant le mieux sont ceux qui prennent en compte les incertitudes relatives à la nature des connaissances (plutôt que celles tournées vers les sources) et qui considèrent que deux avis contradictoires peuvent être départagés en débattant ou en évaluant la qualité de leurs arguments (et non que tous les avis se valent). L’ensemble de ces éléments, théoriques et empiriques, permettent de proposer un cadre conceptuel pour décrire l’esprit critique sur des QSS et des dispositifs dédiés à son enseignement."

Links between epistemic beliefs and argumentation of high school students on socio-scientific issues : what contributions for critical thinking education?

"As future citizens, developing students’ critical thinking skills is a major challenge for our societies. Indeed, to have a critical mind allows students to take part in debates on Socio-Scientific Questions (SSQ) in an informed way. This critical thinking depends, at least in part, on the epistemic beliefs (i.e. beliefs about the nature of knowledge and knowing) and argumentation of individuals. However, numerous empirical studies show that links exist between these two objects. To better understand these links, epistemic beliefs need to be described in detail and articulated with the representations that individuals have concerning the debate. Moreover, the in-depth review of the literature and certain theoretical considerations lead us to propose the thesis that opinions must also be taken into account in the study of epistemic beliefs in the context of QSS. As such, the research question guiding this dissertation is: How do knowledge and opinion beliefs, debate representations, and argumentation about high school students' SSQs relate to each other? In order to explore this research question, I present a fine-grained qualitative study conducted with 12 high school students who participated in digital debates on SSQs. The data collected includes interviews, responses to pre/post-tests and interventions from digital debates. The results show that high school students who argue best are those who take into account uncertainties related to the nature of knowledge (rather than those related to sources) and who consider that two contradictory opinions can be separated by debating or by evaluating the quality of their arguments (and not that all opinions are equal). All these elements, both theoretical and empirical, allow us to propose, a conceptual framework to describe critical thinking on SSQs, and devices dedicated to its teaching."



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03371644/document


mot(s) clé(s) :  enseignement secondaire, esprit critique, éducation à la citoyenneté