Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Détails de la thèse

Ethnographie des pratiques musicales audionumériques d’élèves en difficulté socioscolaire


Auteur(s) :  GUEGUEN Yann

Date de soutenance :  2019

Thèse délivrée par :  Université Rennes 2

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Pascal PLANTARD & Bruno BOSSIS

Jury de thèse :  Bruno BOSSIS ; Gilles BOUDINET ; Françoise BRÉANT ; Pierre COUPRIE ; Dominique OTTAVI ; Pascal PLANTARD

 

"La notion de « difficulté socioscolaire » est examinée dans une dimension critique relative à des « destins scolaires » – dont l’influence sociale apparaît manifeste – concernant des élèves et ancien·ne·s élèves de collège ayant connu des situations d’échec et/ou de décrochage ou ayant été orienté·e·s dans des filières de relégation de faible prestige ou de faible utilité. Dans ce contexte – et en dépit des injonctions politiques à l’endroit des usages numériques dédiés à la pédagogie scolaire –, l’intensité des pratiques audionumériques d’écoute et/ou de productions musicales personnelles de ces jeunes demeure invisible au regard de l’institution éducative, y compris en Éducation musicale, dont l’attachement historique et structurel à une forme scripturale scolaire continue d’y entraver, d’une part, la valorisation des compétences juvéniles induites par ces pratiques émergentes et, d’autre part, l’inclusion en son sein des pratiques musicales sociales de référence. Face à cet « angle mort » éducatif, la notion de « capacitation poïétique » permet d’étudier ces nouvelles formes de créativité musicale juvénile, à l’aune des dispositions musicales qu’un individu établit – au niveau musicologique des stratégies poïétiques –, en intermédiation avec des dispositifs et des formats disponibles, et au travers desquelles il se constitue en « capacité ». Dans un triple ancrage écologique, interactionniste et ethnomusicologique, notre ethnographie des pratiques audionumériques d’élèves et ancien·ne·s élèves en situation de difficulté socioscolaire révèle des « carrières » musicales juvéniles marquées par un principe de réalité économique, une intensité d’inscription de l’action dans le collectif et un gradient d’éclectisme corrélé à une influence de la famille et/ou des pairs. Par ailleurs, les valeurs éthiques engagées dans ces « carrières » se constituent en tension vis-à-vis des valeurs morales de l’institution scolaire, des tensions que métabolise « l’angle mort » éducatif décrit ci-dessus. "

Ethnography of digital audio music practices of students with socio-scholar difficulties

"The notion of “socio-economic difficulty” is examined in a critical dimension relating to “school destinies” – whose social influence appears to be obvious – concerning pupils and former pupils of secondary schools, who have experienced failure and/or dropout situations, or have been oriented towards relegation pathways of low prestige or low utility. In this context – and despite political injunctions regarding digital uses dedicated to school pedagogy –, the intensity of the digital audio practices of listening and/or personal musical production of these young people remains invisible to the educational institution, including in Music Education, whose historical and structural attachment to a “school scriptural form” continues to hinder, on the one hand, the value of the skills induced by these emerging practices and, on the other hand, the inclusion within it of “social musical practices of reference”. Faced with this educational “blind spot”, the notion of “poïetic capacitation” makes it possible to study these new forms of juvenile musical creativity, in the light of the musical “dispositions” that an individual establishes – at the musicological level of poïetic strategies – in intermediation with available “plans” and “formats” through which he constitutes himself in “capacity”. In an ecological, interactionist and ethnomusicological triple anchoring, our ethnography of the digital audio practices of students and former students in situations of socioscultural difficulty reveals juvenile musical “careers” marked by a principle of economic reality, an intensity of action engagement in the collective, and a gradient of eclecticism correlated with an influence of the families and/or peers. Moreover, the ethical values engaged in these “careers” remain in tension with the moral values of the educational institution, tensions metabolized by the educational “blind spot” described above."



URL :  https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-02404431/document


mot(s) clé(s) :  culture numérique, décrochage, éducation artistique