Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Dernières mises à jour » Détails de la thèse

La relation à l’apprendre des étudiants handicapés à l’université : sens des études, socialisation, temporalités


Auteur(s) :  MILON Anaëlle

Date de soutenance :  2020

Thèse délivrée par :  Université de Lorraine

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Saeed PAIVANDI

Jury de thèse :  Emmanuelle ANNOOT ; Alain BLANC ; Christine FONTANINI ; Marc ROMAINVILLE ; Saeed PAIVANDI

 

"Depuis la loi de 2005 en France, les étudiants reconnus handicapés sont chaque année plus nombreux à poursuivre des études supérieures. En quinze ans, leur nombre a été multiplié par quatre. Leur arrivée progressive à l’université semble s’inscrire dans le contexte de massification de l’enseignement supérieur et d’hétérogénéité croissante du public étudiant, ainsi que dans la volonté des pouvoirs publics de passer d’une logique d’intégration scolaire à celle d’une éducation inclusive. Cette recherche étudie l’apprentissage universitaire des étudiants handicapés dans ses dimensions épistémique, identitaire et sociale, en envisageant le handicap comme étant produit dans l’interaction entre l’étudiant et son environnement d’études. Il s’agit de comprendre en quoi l’acte d’apprendre et l’expérience universitaire engendrent des transformations cognitives mais aussi identitaires, par les processus de cognition et de socialisation sous-tendus par l’acte d’apprendre. Ces transformations et ces évolutions se réalisent dans l’articulation de multiples temporalités et en étroite relation avec le contexte universitaire et disciplinaire. Selon une approche compréhensive et qualitative qui examine la relation à l’apprendre à partir d’expériences singulières, la méthode de l’enquête longitudinale est déclinée en une série d’entretiens compréhensifs auprès d’étudiants reconnus handicapés par l’institution universitaire. Analyser l’interaction entre le projet de l’étudiant, ses expériences socialisatrices et sa perspective d’apprentissage permet de saisir la manière dont l’étudiant construit un sens vis-à-vis de son apprentissage universitaire, de ses études et de sa présence à l’université. Les données de l’enquête révèlent la diversité des expériences vécues et la variabilité de ce que peut signifier « apprendre » et « réussir » dans l’enseignement supérieur pour les étudiants interrogés. Les limitations qui persistent dans l’accessibilité au savoir et à l’apprentissage questionnent la manière dont les situations de handicap pèsent sur les parcours des étudiants ainsi que sur les possibilités, offertes objectivement par le contexte pédagogique et perçues subjectivement par les acteurs, d’apprendre à l’université.  "

Relation to learning of students with disabilities at university : meaning of studies, socialization, temporalities

"Since the 2005 bill, more and more students recognised as disabled by French universities are undertaking a degree in higher education: In 15 years, their number has gone up fourfold. Their ever-growing presence in French universities falls in line with the increase of students’ attendance and the diversification of students’ social origins. It also stems from the government’s will to move from mainstreaming to inclusive education. This research investigates the learning of students with disabilities in its epistemological, identity and social dimensions. As such, we aim to understand how the university experience engender cognitive and identity transformations through the cognitive and social process underpinned by the action of learning. These transformations and evolutions happen in relations with multiple temporalities within the university and disciplinary contexts. By using a comprehensive and qualitative approach, longitudinal follow-ups are used to investigate the relationship to learning of students recognised as disabled by French universities. The thorough analysis of the interactions between the student’s project, their social experiences and their learning perspectives enables us to understand the meaning, which disabled students give to their university education and their presence within its institutions. The results of our investigation reveal the diversity of experiences as well as the variety of what “learning” and “success” mean for disabled students attending university. The limitations towards accessibility of knowledge and learning raise the question of how disability influences the student’s experience as well as the objectifiable learning possibilities offered by the institutions but subjectively perceived by the learners.  "



URL :  https://hal.univ-lorraine.fr/tel-03097548/document


mot(s) clé(s) :  enseignement supérieur, handicap, inclusion