Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Pays : France       Langue(s) : français 

La communication nerveuse : conceptions des apprenants et problématisation, importance des explications mécanistes et vitalistes


Auteur(s) :  HARIVEL BEORCHIA Françoise

Date de soutenance :  2003

Thèse délivrée par :  Centre de recherche en éducation de Nantes

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Discipline(s) :  Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Michel FABRE & Christian ORANGE

  Dans le cadre de la didactique des sciences, la réflexion théorique menée autour du concept de problème précise : les relations entre problèmes et savoirs scientifiques mais aussi les savoirs scolaires, les conditions d'accès au savoir scientifique (dépassement de la connaissance commune vue comme obstacle) les dimensions de la problématisation (position, construction, résolution du problème), des indicateurs de problématisation dans le discours argumentatif. L'étude historique de la physiologie nerveuse fournit des repères pour analyser les productions écrites et orales. Les cadres explicatifs mécanistes et vitalistes en sont les points centraux. Des situations d'apprentissage centrées sur des questions de physiologie nerveuse sont conduites à des niveaux différents (élèves du primaire, de collège, étudiants professeurs d'école). Le repérage des controverses et arguments utilisés par les apprenants dans les écrits et les débats en classe aide à construire des espaces de contraintes, modélisant la mise en tension de contraintes empiriques et de nécessités sur les modèles dans un cadre explicatif déterminé.