Invalid RSS feed URL.

Invalid RSS feed URL.

Ifé - Veille et analyses

Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Sociologie des représentations alimentaires et de l’éducation à l’alimentation, pour une alimentation durable dans le contexte de la transition épidémiologique : une étude de cas au sein de quatre écoles élémentaires


Auteur(s) :  LEBREDONCHEL Louis

Date de soutenance :  2021

Thèse délivrée par :  Université de Caen Normandie

Section(s) CNU :  section 19 : Sociologie, démographie

Sous la direction de :  Frédérick LEMARCHAND & Anthony FARDET

Jury de thèse :  Anne Dupuy ; Gilles Ferréol ; Louise Vandelac ; Michelle Dobré

 

"La prévalence des maladies chroniques connait une croissance exponentielle et affecte davantage les populations les plus précaires. L’alimentation représente une dimension majeure dans ce contexte : elle peut soit contribuer à prévenir le développement des maladies chroniques, soit le favoriser. Le fait de s’alimenter dépend largement de variants sociaux et culturels, tel qu’on ne consomme pas seulement ce qui est biologiquement comestible, mais ce qui l’est culturellement. La sociologie de l’alimentation semble ainsi pouvoir jouer un rôle au regard de la santé publique, notamment en permettant une compréhension des différentes représentations alimentaires en fonction de la pluralité des origines sociales. Les enfants constituent une population particulièrement vulnérable, dans une société dans laquelle l’alimentation a rapidement évolué pour se déstructurer (notamment via son individualisation), et de même car ils sont les plus ciblés par les campagnes publicitaires pour des aliments ultra-transformés. Nous avons choisi de centrer notre recherche sur les enfants, également en raison des récentes évolutions en termes d’éducation à l’alimentation à l’école. Une enquête sociologique a été menée au sein de quatre écoles normandes (échantillonnées de manière à représenter une diversité sociale), auprès de quarante enfants âgés de neuf à onze ans dans des entretiens semi-directifs, de huit classes dans des entretiens collectifs et dans chaque cantine via des séances d’observation. Nous avons ainsi accédé à une pluralité de discours et de représentations alimentaires d’enfants, qui nous ont permis de comprendre comment ces dernières varient socialement, tels que les plus précaires s’exposent le plus au risque de développer des maladies chroniques par leur habitus alimentaire, mais aussi d’effectuer un état des lieux de ce qu’est actuellement l’éducation à l’alimentation à l’école. Nous avons réalisé des expérimentations qui ont rendu possible une conceptualisation de ce qu’est une éducation à l’alimentation « adaptée » (aux enjeux de la transition épidémiologique ainsi qu’à la réalité sociale). Alors que les allégations, injonctions et slogans s’avèrent être inefficaces, tous les enfants peuvent développer une conscience des liens entre l’alimentation et la santé, lorsqu’ils sont amenés à participer activement à des discussions et réflexions holistiques à propos des liens entre l’alimentation, la santé et l’environnement."

Sociology of food representations and food education, for a sustainable diet in the context of the epidemiological transition : a case study in four elementary schools in Normandy, France

The prevalence of chronic diseases is growing exponentially and affects more the most precarious populations. Diet represents a major dimension in this context: it can either contribute to preventing the development of chronic diseases, or promote them. The fact of eating depends largely on social and cultural variants, such that we do not only consume what is biologically edible, but also culturally. Sociology of food seems to be able to play a role regarding to public health, by allowing an understanding of the different food representations according to the plurality of social origins. Children are a particularly vulnerable population, in a society in which food has rapidly evolved to become unstructured (notably through its individualization), and also because they are the most targeted by advertising campaigns for ultra-processed foods. We chose to focus our research on children, also because of recent developments in terms of food education in France. A sociological field survey was conducted in four schools in Normandy (sampled in order to represent social diversity), with forty children aged nine to eleven in semi-structured interviews, eight classes in focus-group interviews, and in each canteen via observation sessions. We thus had access to a plurality of children's speeches and food representations, which allowed us to understand how these vary socially: such as the most precarious are more exposed to the risk of developing chronic diseases by their food habitus, but also to carry out an inventory of what is currently food education in France (in elementary schools). We conducted experiments that made possible to conceptualize what is an "adapted" food education (regarding issues of the epidemiological transition as well as to the social reality). While injunctions and slogans have proven to be ineffective, all children can develop an awareness of the links between food and health when they are actively involved in holistic discussions and reflections on the links between food, health and the environment.



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03450172/document


mot(s) clé(s) :  inégalités, education au développement durable, éducation à la santé