Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Le calcul mental au CP : Un regard sur les pratiques enseignantes dans l'académie de Guadeloupe


Auteur(s) :  BOURDIN Christelle

Date de soutenance :  2021

Thèse délivrée par :  Cergy Paris Université

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Denis BUTLEN

Jury de thèse :  Magali Hersant ; Éric Roditi ; Fabien Emprin ; Cécile Allard

 

"Au regard de notre retour d’expérience avec les élèves et des résultats alarmants des évaluations standardisées au sujet du niveau en mathématiques des élèves français, que dire de l’apprentissage du calcul mental des élèves du CP dans l’académie de Guadeloupe ?Selon une majorité de professeurs, il est question ici de difficultés de compréhension ou de disponibilité pour apprendre. De ce fait, la plupart d’entre eux mettent en œuvre des stratégies d’enseignement pour tenter de faire acquérir des connaissances immédiatement disponibles pour améliorer les capacités de calcul intelligent des élèves. C’est pourquoi notre question de recherche a été stipulée comme suit : « Sachant que les professeurs des écoles disposent de ressources institutionnelles (programmes, formation continue, etc.), documentaires (supports d’enseignement, etc.) et forts de leur expérience dans le domaine, comment les professeurs des écoles organisent-ils et conduisent-ils leur enseignement-apprentissage dans cette activité liant calcul et raisonnement afin de permettre aux élèves d’acquérir des connaissances en numération et en résolution de problèmes ? ».Après la question centrale, deux hypothèses ont été retenues. Tout d’abord, l’enseignant tient compte de sa situation de travail (programmes, ressources, etc.), des élèves (leurs savoirs, leurs activités, leurs comportements, etc.) et de lui-même (ses objectifs, ses savoirs et savoir-faire, etc.). Pour la deuxième hypothèse, les professeurs aident aux élèves les plus fragiles en exerçant des pratiques globales (enseignement explicite, différenciation par les procédures, etc.), des pratiques d’individualisation (différenciation par les ressources, les contraintes, la tâche, etc.) ou autres. Concernant la partie méthodologique, notre champ d’analyse, inscrit dans le cadre de la double approche didactique et ergonomique, s’est appuyé sur six démarches. D’abord, l’étude comparative des manuels caractérise les savoirs à enseigner et la manière préconisée pour enseigner des sommes du type □ + □ avec passage de la dizaine. Ensuite, des observations en classe sont croisées sur trois niveaux (global, local et micro) pour caractériser les pratiques, en apprécier les effets sur les apprentissages et identifier les conditions qui les déterminent. Dans la continuité, l’analyse des projets d’enseignement reconstitués dévoile l’itinéraire cognitif, la stratégie d’enseignement et le rapport au manuel. Puis, l’observation directe révèle les pratiques à l’égard des élèves fragiles. Après cela, les buts subjectifs et les raisons des enquêtés sont recueillis à l’aide de l’entretien à chaud. Enfin, la nature des contacts verbaux et du guidage donne accès à la nature des interventions de l’enseignant à travers les postures des écoliers. Concernant les réponses aux sous-questions posées, l’hypothèse (H1) émise où les enseignants tiennent compte principalement de leur situation de travail, des élèves et d’eux-mêmes est globalement confirmée avec certes des points divergents quant à la situation de travail où l’on constate par exemple un faible suivi des programmes ou une non-utilisation des ressources institutionnelles chez certains. Quant à l’hypothèse (H2), elle est validée avec moult variables car nous observons à l’égard des élèves en difficulté des pratiques individualisées et des pratiques intégrées à un fonctionnement plus global de la classe, avec une fréquence plus importante de ces dernières dans les classes les plus performantes. Ainsi, partant de ces hypothèses, nous répondons ainsi à notre question de recherche : que ce soient des pratiques globales ou d’individualisation, l’ensemble des enseignants du panel organisent et conduisent leur enseignement avec des variables significatives et contextuelles d’un professeur à un autre en tenant compte du niveau de compréhension que les élèves ont du nombre et des difficultés concernant l’utilisation du nombre dans la résolution de problèmes arithmétiques."

Mental arithmetic at CP : A look at teaching practices in the Guadeloupe academy

In view of our experience feedback with the students and the alarming results of the standardized assessments concerning the mathematics level of French students, what about the learning of mental arithmetic of the first grade students in the Guadeloupe academy?According to a majority of teachers, it is a question here of difficulties of comprehension or of availability to learn. As a result, most of them implement teaching strategies in an attempt to impart readily available knowledge to improve students' intelligent calculation skills. This is why our research question was stipulated as follows: "Knowing that school teachers have institutional resources (programs, continuing education, etc.), documentaries (teaching materials, etc.) and backed by their experience. in the field, how do school teachers organize and lead their teaching-learning in this activity linking calculation and reasoning in order to enable pupils to acquire knowledge in numbering and problem solving? ".After the central question, two hypotheses were retained. First of all, the teacher takes into account his work situation (programs, resources, etc.), the students (their knowledge, their activities, their behaviors, etc.) and himself (his objectives, his knowledge and know-how, etc.). For the second hypothesis, teachers help the most vulnerable students by exercising global practices (explicit teaching, differentiation by procedures, etc.), individualization practices (differentiation by resources, constraints, task, etc. ) or others. Regarding the methodological part, our field of analysis, part of the dual didactic and ergonomic approach, was based on six approaches. First, the comparative study of textbooks characterizes the knowledge to be taught and the recommended way of teaching amounts of the □ + □ type with passage of ten. Then, observations in class are crossed on three levels (global, local and micro) to characterize the practices, assess their effects on learning and identify the conditions that determine them. Continuing on, the analysis of the reconstituted teaching projects reveals the cognitive itinerary, the teaching strategy and the relationship to the textbook. Then, direct observation reveals the practices with regard to fragile students. After that, the subjective goals and reasons of the respondents are gathered using the hot interview. Finally, the nature of the verbal contacts and the guidance gives access to the nature of the teacher's interventions through the postures of the schoolchildren.Regarding the answers to the sub-questions asked, the hypothesis (H1) put forward where the teachers mainly take into account their work situation, the students and themselves is globally confirmed with admittedly divergent points regarding the work situation where there is, for example, poor monitoring of programs or non-use of institutional resources among some. As for the hypothesis (H2), it is validated with many variables because we observe with regard to students in difficulty individualized practices and practices integrated into a more global functioning of the class, with a greater frequency of the latter. in the best performing classes. Thus, starting from these hypotheses, we thus answer our research question: whether they are global or individualization practices, all the teachers in the panel organize and conduct their teaching with significant and contextual variables from one teacher to another. another taking into account students' level of understanding of number and difficulty in using number in solving arithmetic problems.



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03353926/document


mot(s) clé(s) :  didactique, difficulté d'apprentissage, mathématiques