Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Vers un curriculum possible d’une éducation au Politique au travers des Questions d'Environnement et de Développement (QED)


Auteur(s) :  SLIMANI Melki

Date de soutenance :  2019

Thèse délivrée par :  Université de Montpellier, Université virtuelle de Tunis

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Jean-Marc LANGE & Atf AZZOUNA

Jury de thèse :  Abdelmajid NACEUR ; Angela BARTHES ; Saïd NOUIRA ; Atf AZZOUNA ; Jean-Marc LANGE

 

"Les mobilisations sociales autour des questions environnementales et de développement (QED) caractérisent les sociétés humaines contemporaines. Ce type de mobilisations constitue un tournant dans la vie politique à l’âge de l’anthropocène. Pratiquement, les mobilisations environnementales sont des répertoires pour une éducation informelle au politique par les apprentissages qu’elles développent chez les acteurs impliqués. De nos jours, les scènes politiques éducatives internationales et nationales se trouvent orientées vers l’institutionnalisation de ces mobilisations environnementales dans des dispositifs d’éducation non formelle ou dans les curriculums de l’éducation formelle. Le politique, dans les contenus éducatifs impliquant des QED, se manifeste par des potentialités pour la socialisation démocratique. Cette dernière intègre la socialisation cognitive (disciplinaire et critique) et la socialisation politique. Ainsi, le politique devient un nouvel objet de recherche en didactique curriculaire. Cet objet est caractérisé par son épaisseur ou profondeur onto-épistémologique comprenant le potentiel politique des QED et leur tendance politique/anti-politique comme «strates sous-jacentes» des apprentissages du politique et de leurs potentialités pour la socialisation démocratique. Le premier cas d’étude, celui des contenus de l’éducation en vue des objectifs du développement durable (ODD 2030), présente l’intérêt d’exemplifier l’inflexion du politique dans l’éducation non formelle. Ce cas montre une diversité des thèmes à tendances politiques et antipolitiques, générant un potentiel politique et des potentialités pour la socialisation ancrées dans des apprentissages importants du politique. Ceci parait en lien avec le relâchement d’une pression de neutralisation qui règne à l’échelle de la politique internationale. Le deuxième cas d’étude, celui du curriculum tunisien, quant à lui, présente intérêt d’exemplifier l’inflexion du politique dans l’éducation formelle et plus précisément dans le curriculum national d’un pays en transition démocratique. Ce cas montre une diversité relativement importante des thèmes de QED à tendance anti-politique. Cette diversité génère un potentiel politique et des potentialités pour la socialisation relativement importants dans le curriculum prescrit du premier cycle universitaire élaboré en 2015 comparativement au curriculum prescrit élaboré en 2009 et au curriculum produit d’un coté et au curriculum du cycle secondaire d’un autre côté. Ceci parait aussi en lien avec le relâchement d’une pression de neutralisation du politique dans la Tunisie post-2011. En conclusion, cette approche réaliste, qui suppose que les potentialités pour la socialisation démocratique dans les contenus éducatifs impliquant des QED sont générées à travers une « épaisseur onto-épistémologique » structurante du politique dans ces contenus, ouvre la voie pour une éducation au politique émancipatrice ce qui constitue sa dimension critique."

Towards a possible curriculum for political education through environmental and development issues : political learning and potential for democratic socialization in UNESCO's "education for the MDGs 2030" device and in the Tunisian curriculum

"Social mobilization around environmental and development issues (EDIs) characterizes contemporary human societies. This type of mobilization constitutes a turning point in political life in the age of the anthropocene. In practice, environmental mobilizations are repertoires for informal political education through the learning they develop among the actors involved.Nowadays, international and national educational policy scenes are oriented towards the institutionalization of these environmental mobilizations in non-formal education pedagogical devices or in formal education curricula.The political, in educational content involving EDIs, manifests itself in potentialities for democratic socialization. The latter integrates cognitive socialization (disciplinary and critical) and political socialization. Thus, the political becomes a new object of research in curriculum didactics. This object is characterized by its onto-epistemological thickness or depth including the political potential of the EDIs and their political/anti-political tendency as "underlying strata" of political learning and their potential for democratic socialization..The first case study, which of the contents of education for sustainable development goals (SDG 2030), has the interest of exemplifying the inflection of the political in non-formal education. This case shows a diversity of themes with political and anti-political tendencies, generating political potential and potentialities for socialization rooted in important political learning. This seems to be related to the relaxation of a neutralizing pressure that prevails at the international political level.The second case study, which of the Tunisian curriculum, is interesting to exemplify the inflection of the political in formal education and more precisely in the national curriculum of a country in democratic transition. This case shows a relatively wide diversity of EDIs themes with an anti-political tendency. This diversity generates relatively high political and socialization potential in the prescribed undergraduate curriculum developed in 2015 compared to the prescribed curriculum developed in 2009 and the produced curriculum on the one hand and the secondary education curriculum on the other. This also seems to be related to the relaxation of pressure to neutralize the political in post-2011 Tunisia.In conclusion, this realistic approach, which assumes that the potentialities for democratic socialization in educational content involving EDIs are generated through a structuring "onto-epistemological thickness" of the political in these contents, opens the way for an emancipatory education for the political, which constitutes its critical dimension.  "



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02932425/document


mot(s) clé(s) :  politiques en matière d'éducation, education au développement durable