Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Evolution des conceptions en physique d'étudiants de première année d'enseignement supérieur et réceptivité des enseignants du supérieur aux travaux de recherche en didactique


Auteur(s) :  LEFEBVRE Olivier

Date de soutenance :  2018

Thèse délivrée par :  Université Sorbonne Paris Cité

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Nathalie LEBRUN

Jury de thèse :  Cécile de Hosson ; Valérie Munier ; Jim Plumat ; Emmanuelle Annoot ; Jean-Marie Boilevin ; Nathalie Lebrun

 

"La recherche de leviers qui pourraient être utilisés pour développer l'utilisation de la didactique dans l'enseignement supérieur en physique constitue le coeur de cette thèse.
 La première partie expose : - le savoir scientifique interrogé (les lois de Newton), - certaines des conceptions attribuées aux étudiants,
- les travaux portant sur les principaux tests conceptuels permettant de mettre en évidence ces conceptions,
- quelques travaux sur le développement professionnel des enseignants. La deuxième partie précise la méthodologie utilisée pour adapter le test conceptuel choisi (Force and Motion Conceptual Evaluation) dans le but de sonder les étudiants de première année de l'enseignement supérieur français. Afin de mieux connaître ces "nouveaux étudiants" (bacheliers depuis 2013), leurs résultats à ce test sont mis en regard de certaines données sociologiques, puis comparés à une étude antérieure, et enfin utilisés pour mettre en évidence une nouvelle connaissance sur les raisonnements mobilisés face à l'étude de certains mouvements en physique. La troisième partie consacrée à l'analyse des entretiens, avec des enseignants du supérieur confrontés aux résultats des étudiants au test conceptuel, présente une grille d'analyse assez fine qui permet de mettre en évidence certains leviers possibles (par exemple l'existence de savoirs spécifiques aux didacticiens qui contrarie une interprétation "rapide" de l'enseignant du supérieur). Cette troisième partie se termine par une esquisse modélisant les différents savoirs mis en jeu."

Evolution of conceptions in physics of first-year students of higher education and receptivity of higher-education teachers to research work to physics education

"Researching levers which could be used to develop the use of didactics in higher education in physics is at the heart of this thesis.
 The first part exposes - the questioning of scientific knowledge (Newton laws)
- some of the conceptions attributed to the students
- the work on the main conceptual tests to highlight these conceptions - a few works on teachers' professional development The second part specifies the methodology used to adapt the selected conceptual test (Force and Motion Conceptual Evaluation) so as to survey first-year students in French higher education. In order to gain a better knowledge of these "new students" (who have graduated since 2013), their results in this test have been compared to some sociological data, then to a previous study, and have lastly been used to highlight new knowledge on lines of argument used vis-a-vis the study of certain movements in physics. The third part - which is devoted to the analysis of the interviews with the higher-education teachers who had been confronted with the results of the students in the conceptual test - presents a rather fine evaluation grid which makes it possible to highlight some possible levers as for instance the existence of educational specialists' specific knowledge, which thwarts a "quick" interpretation of higher-education theachers. The third part ends with an outline modeling the different forms of knowledge involved."



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02928257/document


mot(s) clé(s) :  didactique, enseignement supérieur, sciences