Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Usages sociaux et didactiques de l’eau en contexte(s) scolaire(s) guadeloupéen(s). Analyse selon une approche socio-didactique


Auteur(s) :  BONBONNE Cathy

Date de soutenance :  2019

Thèse délivrée par :  Université des Antilles

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Marie-Paule POGGI

Jury de thèse :  Frédéric ANCIAUX ; Fabienne BRIERE ; Antoine DELCROIX ; Marie-Paule POGGI ; Frédéric SAUJAT ; Nathalie WALLIAN

 

"Notre recherche interprétative et compréhensive s’intéresse aux interactions entre usages sociaux et didactiques de l’eau des enseignants et des élèves du cycle 3 en situation d’enseignement-apprentissage de l’APSA natation en contexte(s) scolaire(s) guadeloupéen(s). Elle croise la sociologie dispositionnaliste et contextualiste (Lahire, 2012) et la didactique, notamment les savoirs savants basés sur la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique (TACD), les savoirs professionnels (Gal, 1993) et institutionnels. Nous observons deux niveaux de la contextualisation didactique (la contextualisation pédagogique et sociocognitive) (Delcroix et al., 2013). Notre problématique est la suivante : quelles conditions socio-didactiques favorisent la construction, l’actualisation ou l’inhibition des usages sociaux de l’eau des élèves du premier degré ? Nous émettons deux hypothèses : 1) les usages sociaux de l’eau sont engendrés par des dispositions incorporées qui se construisent, s’intériorisent et s’actualisent dans les pratiques (situations didactiques) de différentes façons selon les acteurs et peuvent se classer par typologie ; 2) le contexte didactique est un contexte socialisateur ou actualisateur ou inhibiteur des usages sociaux de l’eau des élèves. Les usages sociaux de l’eau sont des formes de relation à l’eau plus ou moins stables, récurrentes qui se caractérisent par : des représentations symboliques de l’eau, des sensibilités vis-à-vis de l’eau et des dispositions à agir dans l’eau. Les usages didactiques de l’eau sont des pratiques enseignantes qui visent des apprentissages passant par le corps dans l’élément eau. Les connaissances construites sur les actions des acteurs placés en contexte réel où ses actions se déroulent, avec en arrière-plan, des éléments contextuels d’ordre historique, social et culturel, propres à la Guadeloupe, nécessitent l’utilisation couplée de méthodes d’analyse qualitative et quantitative. Une première étude méso et micro-didactique qualitative concerne quatre enseignants du cycle 3 et se base sur des séances filmées de natation et sur le contenu d’entretiens semi-directifs ante et post vidéo. Nous mettons en évidence le poids du rapport expérientiel à l’APSA natation des enseignants, différentes logiques d’action des élèves induites par les usages didactiques de l’eau des enseignants (construction de nouvelles dispositions à agir dans l’eau ou actualisation ou inhibition des dispositions incorporées) et quatre types d’effets de contextes attribuables à la contextualisation pédagogique (empêchement partiel d’accès au savoir, désemboîtement des savoirs, bifurcations didactiques stables ou instables et focalisation secondaire). Une deuxième étude macrosociologique quantitative concerne 90 d’élèves du cycle 3 et renseignent sur leurs usages sociaux de l’eau. Ces derniers partagent des représentations symboliques variées de l’eau et attribuent à l’APSA natation des valeurs différentes de celles de l’école. Une troisième étude ethnosociologique qualitative se base sur des trajectoires de vie de vingt guadeloupéens et montre la force de la socialisation familiale dans la construction et l’actualisation des usages sociaux de l’eau de ces derniers. "



URL :  https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-02551479/document


mot(s) clé(s) :  didactique, sociologie de l'éducation, EPS