Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Montrer le faire, construire l'agir. Une approche développementale de la conception mise en oeuvre à l’école primaire


Auteur(s) :  GOURLET Pauline

Date de soutenance :  2018

Thèse délivrée par :  Université Paris 8

Section(s) CNU :  section 16 : Psychologie, psychologie clinique, psychologie sociale

Sous la direction de :  Françoise DECORTIS

Jury de thèse :  Françoise Decortis ; Luc Trouche ; Sophie Pène ; Stéphanie Fleck ; Nicolas Nova ; Yannick Lémonie

 

" - Pourquoi vous aimez faire des vidéos ? - Bah parce que... on me voit et ça fait du bien de voir les gens ! - Moi, c’est parce que… moi j’ai envie d’être une star de cinéma. Depuis quelques semaines dans cette classe de CP, l’enseignant cherche avec ses élèves comment son téléphone portable peut médiatiser efficacement l’apprentissage de l’écriture. Nous le rencontrons en novembre 2015 et introduisons dans la classe un prototype qui vise à instrumenter les activités de production de contenus numériques des élèves. Cette thèse interroge la conception et l’évaluation d’artefacts numériques, et contribue à répondre à la question suivante : comment concevoir pour contribuer au développement des activités scolaires de manière durable ? Et comment les artefacts numériques participent-ils de ce développement ? Nous dessinons une approche développementale de la conception, qui propose de déplacer l’objet de la conception des artefacts aux formes de l’agir collectif ; approche que nous mettons en oeuvre à travers une recherche action longitudinale ancrée en ergonomie dans la classe de CP d’une école publique. Nous proposons son pendant méthodologique, qui entend transformer autant que comprendre : une démarche de «recherche par version », construite à partir des démarches participatives en design d’interaction et de la théorie socio-culturelle de l’activité, qui met en avant la dimension développementale et sociale de l’agir. Notre étude a pour objet l’interrelation du développement des artefacts numériques et des personnes au sein de la classe de CP. Nous nous appuyons sur les concepts issus de l’approche instrumentale, qui permettent d’étudier les transformations des activités des personnes dans la classe, en considérant l’histoire socialement distribuée de la création de leurs instruments. Nous concluons sur l’intérêt de considérer la conception d’artefacts techniques comme un processus continu, situé et distribué.  "



URL :  https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-02264948/document


mot(s) clé(s) :  TIC, écriture