Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

"Enseigner à produire autrement" en baccalauréat professionnel, entre empêchements et puissance d'agir. Le cas du baccalauréat professionnel CGEA (Conduite et gestion de l'entreprise agricole) dans le cadre du Projet agroécologique pour la France


Auteur(s) :  GABORIEAU Isabelle

Date de soutenance :  2019

Thèse délivrée par :  Université Bourgogne Franche-Comté

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Patrick MAYEN

Jury de thèse :  Fabre, Michel ; Numa-Bocage, Line ; Veyrac, Hélène ; Doré, Thierry ; Loizon, Denis ; Mayen, Patrick

 

"L’accompagnement de la transition agroécologique fait l’objet, dans l’enseignement agricole, du projet stratégique « Enseigner à produire autrement » (EPA) qui vise à mettre en cohérence les finalités (produire autrement) et les moyens d’y arriver (enseigner autrement pour produire autrement). Accompagnatrice d’équipes pédagogiques engagées dans ce plan, j’ai pu me rendre compte de leurs difficultés à se saisir de cette prescription. L’objet de ma recherche vise, par l’analyse de l’activité d’enseignants, à mieux comprendre leurs embarras, empêchements mais aussi leurs réussites et ce, dans un diplôme emblématique de l’enseignement agricole : le baccalauréat professionnel « Conduite et gestion de l’entreprise agricole » (CGEA). Cette thèse vise, dans un premier temps, à formaliser l’environnement idéel et prescriptif de l’enseignement agricole comme composante agissante des situations avec lesquelles les enseignants doivent faire. Pour mieux comprendre ce que recouvre EPA, j’ai cherché à mieux circonscrire l’objet « transition agroécologique » et à préciser les questions qu’il pose à l’enseignement. Cette enquête m’a permis de mieux définir ce que serait la « puissance d’agir des futurs agriculteurs dans une perspective agroécologique » ainsi que quelques principes d’action pour son développement. Mes observations empiriques portent sur deux cohortes d’enseignants, l’une composée d’équipes engagées dans EPA dans deux dispositifs de formation-action auxquels j’ai participé, l’autre, d’enseignants dont j’ai analysé plus finement l’activité en situation dans quatre cas différents. Je mobilise pour ce faire deux cadres théoriques, la didactique professionnelle et le cadre théorique du courant pédagogique constructiviste « Enseigner autrement » dans lequel la problématisation et la psychanalyse de la connaissance sont fondamentales. Cette analyse aboutit à la formalisation du système de représentations et d’action des enseignants, qui, mis au regard de ce que serait le développement de la puissance d’agir des jeunes dans une perspective agroécologique, me permet de construire l’esquisse d’une structure conceptuelle de la situation EPA en bac pro CGEA. Celle-ci ouvre sur des pistes pour accompagner au mieux les enseignants dans le cadre des transitions. "

Teaching to produce differently in professional baccalaureate, between impediments and power to act. The case of the professional baccalaureate "Conduct and management of the agricultural enterprise" ad part of the agroecological project for France

"Supporting agro-ecological transition in agricultural education is the basis of a strategic project named «Teaching to produce differently” (EPA in French) which aims at bringing into coherence the purposes (to produce differently) and the means (to teach differently to produce differently). As an accompanist for pedagogical teams engaged in this plan, I could understand their difficulties to take up this prescription. The object of my research aims at understanding better, through analysis of teaching activity, their questioning and obstacles but also their successes, in an emblematic certificate of agricultural education : the vocational baccalaureate “ Conduct and management of a farm business”(CGEA). This thesis aims, in a first time, to formalize the idealized and prescriptive environment of agricultural education as active component of teaching situations. To better understand what is covered by EPA, I have sought to better delineate the purpose of “transitioning to agro-ecology” and to specify the questions it poses to teaching. This survey allowed me to better define what would be the “power (as in the Spinoza concept of potentia) of action of future farmers in an agro-ecological perspective" as well as some principles of action for its development. My empirical observations concern two cohorts of teachers, one composed of teams engaged in EPA in two training-action devices in which I participated - the other composed of teachers whose activity in real context in four different cases I analysed more finely. To do so, I used two theoretical frameworks, professional didactics and the theoretical framework of the constructivist pedagogical current “Teaching differently” in which problematization and psychoanalysis of knowledge are fundamental. This analysis leads to the formalization of the teacher’s system of representations and actions, which, given what would be the development of the power of action of young learners in an agro-ecological perspective, allows me to build the beginning of a conceptual structure of the EPA situation in vocational baccalaureate CGEA. This work opens up lines of discussion to support the teachers at best within the framework of the transitions."



URL :  https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-02440506v2/document


mot(s) clé(s) :  formation et enseignement professionnels, enseignant, education au développement durable