Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

La construction d’un agir compétent en Éducation Physique : analyse de l’expérience des élèves et du processus de typification des connaissances


Auteur(s) :  GOTTSMANN Léa

Date de soutenance :  2019

Thèse délivrée par :  Université Clermont-Auvergne

Section(s) CNU :  section 74 : Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de :  Nathalie GAL-PETITFAUX & Jean TROHEL

Jury de thèse :  Lucile Lafont ; Jacques Saury ; Alain Mouchet ; Olivier Vors ; Nathalie Gal-Petitfaux ; Jean Trohel

 

"La compétence est entendue comme un agir compétent efficace et situé dans une famille de situations, constitué de connaissances expérientielles et typicalisées. L’objectif de notre travail est d’analyser le processus de typification des connaissances des élèves, à partir de leur expérience vécue, et d’identifier des conditions favorables et défavorables à la construction de compétences en lien avec les attendus de l’enseignant. Ce travail s’inscrit dans le cadre théorique et méthodologique du cours d’action (Theureau, 2006) postulant que l’activité est cognitive, située et se transforme au fil des expériences des individus à travers des structures archétypes (Gal-Petitfaux & Durand, 2001). Nous avons recueilli trois types de données : a) les documents de planification de l’enseignant ; b) les données d’enregistrement de l’activité des élèves et de l’enseignant en classe ; c) les données de verbalisation des élèves au cours d’entretiens d’auto-confrontation post-séance. Nous avons ensuite retranscrit ces données afin de repérer plusieurs dimensions expérientielles chez les élèves : le Representamen, l’Engagement et les connaissances mobilisées et transformées. Ce repérage a permis ensuite d’analyser la dynamique de typification des connaissances au cours de chaque leçon et d’en identifier les conditions favorables et défavorables par rapport aux attendus de l’enseignant en termes de compétence visée. Deux études de cas ont été menées, l’une en collège (classe de 3e) en Tennis de Table, et l’autre en lycée (classe de Terminale générale) en Basket-ball. Les résultats ont mis en évidence plusieurs catégories de connaissances typifiées par les élèves, renvoyant aux règles du jeu, à l’évaluation de son niveau de jeu et des autres élèves ou encore à la qualité du jeu. Plusieurs conditions mises en place par l’enseignant favorisent la typification des connaissances : a) la stabilité des situations sur le plan des règles du jeu ; b) la mise en place d’outils de repérage tout au long d’une séquence ; c) des artefacts qui sont en lien avec les buts des élèves ; d) des interactions entre les élèves favorisées par un objectif commun ; e) des interactions avec l’enseignant qui questionnent leurs préoccupations pour ensuite les aider à transformer leurs connaissances. La typification des connaissances par les élèves a parfois été freinée par plusieurs éléments : a) une perception de la familiarité focalisée sur les règles du jeu ; b) un détournement de certains artefacts par rapport à l’utilisation attendue par l’enseignant ; c) des consignes délivrées par l’enseignant qui ne font pas sens pour l’élève. Ces résultats sont discutés autour de trois questions : la perception de la familiarité par les élèves, les conditions d’introduction des artefacts et la forme des interactions au sein de la classe. Plusieurs pistes professionnelles sont envisagées autour des caractéristiques des situations favorables à la construction d’un agir compétent."



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02311142/document


mot(s) clé(s) :  éducation physique