Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Les classes inversées en premier cycle universitaire : de la motivation initiale à l'autorégulation de l'apprentissage


Auteur(s) :  THOBOIS JACOB Laëtitia

Date de soutenance :  2018

Thèse délivrée par :  Université de Strasbourg

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Pascal MARQUET

Jury de thèse :  Pascal MARQUET ; Annie JÉZÉGOU ; Gaëtan TEMPERMAN ; André TRICOT

 

"Les classes inversées et renversée se sont depuis peu fait une place parmi les dispositifs pédagogiques. La classe inversée est un pari qui mise sur le fait que les étudiants joueront le jeu, et qu’ils parviendront à « construire leurs apprentissages » notamment pendant le temps à distance, où ils travaillent « en autonomie ». Or l’autonomie présentée comme un objectif à atteindre, serait plutôt un prérequis. Cependant, elle est aussi un des besoins fondamentaux, au coeur de la motivation humaine. Toute la question est donc de savoir quelle part d’autonomie il faudrait laisser aux apprenants en classes inversées, pour susciter la motivation sans nuire à l’apprentissage. En classe renversée, il s’agit de savoir comment faire pour que les étudiants parviennent à gérer la charge cognitive occasionnée par ce dispositif très engageant. Après avoir exposé les théories et modèles de la motivation et de l’apprentissage autorégulé, nous nous intéresserons à l’apprentissage en tant qu’activité cognitive et métacognitive, en particulier dans le champ de la recherche informationnelle. La thèse montre que l’autoévaluation est susceptible d’enclencher la dimension cognitive, motivationnelle et autorégulatoire de l’apprentissage en classes inversées et renversée."

Flipped classrooms in higher education : from initial motivation to self-regulated learning

"Flipped and reversed classrooms recently came up among instructional designs. In flipped classrooms, students are expected to be fully engaged, even during remote time when they work on their own in an autonomous fashion. But autonomy rather seems to be a prerequisite although presented as a goal. However, autonomy is also one of the human basic needs according to current motivation’s models. Therefore, the question is to determine what proportion of autonomy should beleft to students in flipped classrooms to stimulate motivation without negative effect on learning. In the reversed classroom, which is cognitively a very engaging design, the main concern is to determine how it is possible to help students managing both motivation and the cognitive load. We first present theories and models of motivation and self-regulated learning, then we address the learning process as a cognitive and metacognitive activity. Our research takes place in the field of information seeking. There, we will show that self-assessment is likely to trigger the cognitive, motivational and self-regulatory dimensions of learning, in flipped and reversed classrooms."



URL :  http://www.theses.fr/2018STRAG048


mot(s) clé(s) :  psychologie de l'éducation, enseignement supérieur