Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Effets de l’introduction d’une approche plurielle fondée sur des langues inconnues sur le système didactique : des éléments de cadrage à la mise en place expérimentale en classe d’anglais au collège.


Auteur(s) :  DAHM Rebecca

Date de soutenance :  2013

Thèse délivrée par :  Université Bordeaux-Segalen

Section(s) CNU :  section 11 : Langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes

Sous la direction de :  Marie-Christine DEYRICH

Jury de thèse :  Michel CANDELIER ; Marisa CAVALLI ; Françoise RABY ; Claire TARDIEU ; Marie-Christine DEYRICH

 

 "Cette recherche doctorale s’inscrit dans le cadre de la didactique de l’anglais et prend appui sur les champs théoriques propres à la didactique des langues et aux sciences du langage. Elle a pour objet l’étude de l’introduction d’approches plurielles fondées sur les langues inconnues (APLI) au sein du cours d’anglais et cherche à comprendre les effets d’une telle modification du savoir sur les acteurs de la relation pédagogique (l’élève et l’enseignant). Une quasi-expérimentation fut menée sur l’année scolaire 2011-2012 dans cinq classes de collège, de niveau cinquième. Les élèves, regroupés par tétrades, ont successivement été confrontés à trois langues inconnues (néerlandais, italien et finnois). Pour chacune de ces langues, ils ont été amenés à résoudre des problèmes d’ordre métasémantique, métasyntaxique, puis métaphonologique. Après avoir circonscrit le cadre institutionnel et théorique nécessaire à l’étude, le cadre méthodologique est précisé. Puis est abordée l’analyse des effets de la modification du savoir devenu plurilingue, tant sur les élèves que sur les enseignants. Lorsqu’on observe les effets des APLI sur la relation Savoir-Professeur, on constate que cette modification didactique a permis aux enseignants de mieux comprendre les concepts de situation-problème, de conceptualisation, de stratégies d’apprentissage et de compétence. La transposition didactique s’en trouve modifiée : les enseignants ont progressivement été amenés à concevoir des séquences didactiques donnant plus de place à l’élève, avec des exigences plus élevées. L’étude de la relation Enseignant-Élève met en exergue une modification de la pratique, essentiellement liée à la mise en place du travail de groupe. Le rôle de l’enseignant est alors révisé : il devient facilitateur du travail qui s’effectue en collaboration au sein du groupe. Finalement, l’analyse de la relation Savoir-Élève souligne la nécessaire conscientisation qui mène vers le développement de compétences plurilingues et la mise en œuvre de stratégies d’apprentissage transférables à l’étude de la L2."

Effects of the introduction of a pluralistic approach based on unknown languages on the didactic system: from framing elements to experimental implementation in English classes in secondary schools.

"This doctoral research is conducted within the framework of English didactics and is based on the theoretical fields specific to language didactics and language sciences. Its purpose is to study the introduction of pluralistic approaches based upon unknown languages (PAUL) into the English course and to understand the effects of such a change in knowledge on the actors of the pedagogical relationship (the student and the teacher). A quasi-experiment was carried out during the 2011-2012 school year in five secondary school classes, with students aged 12-13. The students, grouped in groups of four, were successively confronted with three unknown languages (Dutch, Italian and Finnish). For each of these languages, they had to solve problems of a metasemantic, metasyntactic and then metaphonological nature. After defining the institutional and theoretical framework necessary for the study, the methodological framework is specified. This is followed by an analysis of the effects of the modification of knowledge that has become plurilingual, both on students and teachers. When we look at the effects of PAUL sessions on the knowledge-teacher relationship, we see that this didactic modification has enabled teachers to better understand the concepts of problem-situation, conceptualization, learning strategies and competence. The didactic transposition is modified: teachers were gradually led to design more demanding didactic sequences that involve students more. The study of the Teacher-Pupil relationship highlights a change in practice, essentially linked to the implementation of group work. The teacher's role is then revised: she becomes a facilitator of the work that is done collaboratively within the group. Finally, the analysis of the Knowledge-Student relationship highlights the importance of awareness that leads to the development of plurilingual skills and the implementation of learning strategies that can be transferred to the study of L2."



URL :  https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/tel-01915692/document


mot(s) clé(s) :  langues vivantes