Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

L'intégration sociale étudiante : relations et effets au sein des parcours de réussite en Licence


Auteur(s) :  BERTHAUD Julien

Date de soutenance :  2017

Thèse délivrée par :  Université de Bourgogne

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Sophie MORLAIX

Jury de thèse :  Emmanuelle ANNOOT ; Thierry CHEVAILLIER ; Sophie MORLAIX ; Saeed PAIVANDI ; Cathy PERRET ; Elise VERLEY

 

"Depuis les années 70-80, avec les travaux de Tinto (1975) notamment, la recherche en éducation révèle l'importance des processus interactionnels dans l'explication des parcours étudiants, démontrant l'influence significative de l'intégration sociale sur la persévérance à l'université. Les effets sur la réussite académique des étudiants sont à l'inverse peu explorés. De plus, la conceptualisation de ce facteur explicatif ne fait pas consensus, donnant à voir différentes dimensions de l'intégration sociale. A partir d'une collecte de données réalisée auprès de 1365 étudiants inscrits en 1ère, 2ème et 3ème année de Licences généralistes, cette recherche propose ainsi, dans un premier temps, une mesure affinée de l'intégration sociale étudiante rendant compte de son caractère multidimensionnel. Puis, dans un deuxième temps, les sources et conditions de cette intégration sont interrogées à travers l'influence de facteurs contextuels, institutionnels et individuels, parmi lesquels sont considérées les compétences transversales qui illustrent, entre autres, les aptitudes sociales des étudiants. Les analyses montrent ainsi que des besoins différents en matière de sociabilité étudiante s'expriment notamment en fonction de l'âge, du genre et des raisons d'étudier, alors que le contexte de formation détermine en premier lieu les opportunités offertes aux étudiants pour s'intégrer socialement. Il apparaît en outre que certaines compétences relatives à la gestion des émotions et à la collaboration constituent des ressources favorisant l'intégration sociale. Nos résultats permettent ainsi de dégager quatre profils distincts de la sociabilité étudiante en Licence. En dernier lieu, la place occupée par l'intégration sociale et les compétences transversales étudiantes au sein des parcours étudiants et des déterminants de leur réussite académique est questionnée. Les analyses révèlent à ce titre que l'intégration sociale étudiante présente des effets bruts et positifs sur la probabilité de réussir les examens et sur les notes obtenues par les étudiants, au travers des interactions studieuses et du sentiment d'intégration. En tenant compte des déterminants classiques de la réussite étudiante, l'influence " toutes choses égales par ailleurs " de ce facteur apparaît en revanche faible sur la réussite académique, bien que le sentiment d'intégration diminue les risques d'abandon chez les étudiants. A l'inverse, les compétences transversales renvoyant au goût de l'effort et à la confiance en soi se révèlent être de puissants prédicteurs de la réussite et des performances des étudiants. Si l'intégration sociale étudiante ne semble pas être un facteur clé et médiateur de la réussite académique, elle s'ajoute néanmoins, sous certaines formes, aux facteurs caractérisant les profils de réussite à l'université. En outre, elle influe de manière indirecte sur les performances des étudiants au travers de leur investissement académique."

Abstract

"Since 1970’s and 1980’s, educational research reveals the importance of interactional process in the explanation of student careers, especially with Tinto’s work (1975), by demonstrating the significant influence of social integration on student persistence in university. However, the effects on students’ academic success are rarely explored. Moreover, there is no consensus on the conceptualization of this explanatory factor since it shows different dimensions of social integration. From data collected from 1365 students enrolled in 1st, 2nd and 3rd grade of common “Licence”, this research proposes firstly to improve measurement of student social integration as a multidimensional concept. Then the sources and conditions of social integration are examined through the influence of contextual, institutional and individual factors. In this context, the transversal skills are considered as an illustration of student social abilities, among others. Statistical analyses show that students have different needs for social integration, depending on their age, gender and reasons for study. First, the academic context defines the opportunities offered to students for social integration. Moreover, it appears that some skills related to emotional management and collaboration turn into resources that promote social integration. Results lead to identify four different profiles of student social integration in “Licence” course. Lastly, questions arise about the role of social integration and transversal skills in student careers and factors of student achievement. Our results reveal that student social integration has a raw and positive effect on the probability of success and performances, through academic interactions and feeling of integrating. When the classical factors of student achievement are taking into account, the influence of social integration appears to be weak or lost. Only the feeling of integrating reduces the risk of student drop-outs. On the other hand, the transversal skills including the taste for work and the self-confidence prove to be powerful predictors of students' success and performances. While student social integration doesn’t seem to be a key factor with mediating effects on academic achievement, it appears to be another feature of student success profiles. Moreover, student social integration produces indirect effect on performances through academic commitment."



URL :  https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01682863/document


mot(s) clé(s) :  enseignement supérieur, élève / étudiant