Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Les littératures postcoloniales à l’école de la République : un travail sur le vivre ensemble


Auteur(s) :  LE MEUR Morgane

Date de soutenance :  2017

Thèse délivrée par :  Université Rennes 2

Section(s) CNU :  section 09 : Langue et littérature françaises

Sous la direction de :  Annie ROUXEL & Anne DOUAIRE-BANNY

Jury de thèse :  Fonkoua, Romuald ; Soron, Anthony ; Schneider, Anne ; Banny, Anne ; Rouxel, Annie

 

"L’absence des littératures postcoloniales dans les programmes scolaires fut au départ un constat personnel. De ce constat est née l’idée selon laquelle l’absence de représentation de la déversité ethnique et culturelle dans le patrimoine littéraire transmis à l’école conduirait à un déséquilibre au sein même de la société. Ainsi, en quoi l’étude des littératures postcoloniales à l’école permettrait-elle l’amélioration du vivre ensemble ? En approche liminaire, nous avons tenté de mesurer concrètement la place des littératures postcoloniales dans la sphère scolaire. Cette étude n’ayant pas abouti pour diverses raisons, nous avons développé les dimensions didactique, sociétale et littéraire. La société française connaît une crise identitaire. Qu’est-ce qu’être français ? est une question récurrente dans les débats. Les évènements tragiques qui se sont multipliés depuis 2015 ont renforcé cette problématique. Les questions religieuses, identitaires se mêlent à celles sur la sécurité. Tout ceci est accompagné d’une difficulté à traiter sereinement l’information en raison de l’hypermédiatisation et de la surexposition des évènements dans un temps toujours plus limité. L’école pourrait se saisir de cette problématique et développeer un travail singulier autour de ce qu nous avons défini comme didactique des littératures postcoloniales. L’étude de ce champ littéraire, inscrit dans l’histoire coloniale et ses pendants contemporains révèle des problématiques douloureuses parfois très intimes pour les élèves. Cependant, cette étude pourrait avoir une incidence positive sur la société en proposant une approche socio constructiviste et une lecture mettant en avant le sujet lecteur." 

Abstract

Postcolonial literature at school in France : an approach to « vivre ensemble »

"First, the absence of the post-colonial literature in the school curriculum was a personal observation. From this observation, this idea was born according to which the absence of representation of the ethnic and cultural diversity in the literary heritage passed on at the school would lead to an imbalance within the society. Accordingly, in what the study of the postcolonials literatures at school could allow the improvement of the coexistence ? Considering this, the thought that the absence of representation of the ethnic and cultural diversity in the literary heritage taught at school would lead to an imabalance within our society came up. So, how the study of post-colonial literature at school might imrove our way of « living together » ? In an opening approach, we tried to measure the real impact and place of post-colonial literature in the educational sphere. For some various reasons, this study was unsuccessful, so we’ve developped didactiv, societal and literary dimensions. French society experiences an identity crisis. « What does being Frenc mean ? » is a reccuring question. The tragic events which have become more multiplied since 2015 have magnified this issue. Religion and identity matters mix with security. All this comes with a serious trouble to deal calmly with information because of an excessive media coverage and the overexposure of the events in an ever shorter time. School could take up this issue and develop a special work around what we defined as didactic and post-colonial literature"



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01677972


mot(s) clé(s) :  didactique, lettres, éducation civique et morale