Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Entre gestion et éducation dans la petite enfance au Brésil et en France : des implications professionnelles sous tension


Auteur(s) :  VALENTIM Silvia

Date de soutenance :  2016

Thèse délivrée par :  Université de Cergy-Pontoise

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Jader JANER MOREIRA LOPES & Gilles MONCEAU

Jury de thèse :  Delalande, Julie ; Ribeiro Prestes, Zoia ; Rayna, Sylvie ; Aquino, Ligia ; Janer Moreira Lopes, Jader ; Monceau, Gilles

 

"Éducateurs de jeunes enfants dans le privé et le public en France et au Brésil : Quel rapport au travail ? Au Brésil ainsi qu’en France la prise en charge du jeune enfant pose des questions sociales ancrées dans l’histoire singulière de chaque pays. Ces questions concernent leur accueil dans les institutions collectives, mais aussi et surtout le rôle de ses l’Etat dans la prise en charge de la petite enfance. L’interférence de l’Etat a été marquée au cours des dernières années en France par l’arrivée en 2004 de la logique de marché dans le secteur. En effet, l’action étatique s’efface peu à peu de la gestion des crèches. Cependant l’Etat reste présent, en particulier par l’intermédiaire de la PMI qui délivre les agréments de fonctionnement, à travers les services petite enfance des villes qui organisent l’attribution des places aux familles. L’Etat intervient aussi et surtout via la CAF permettant ainsi de garantir des tarifs en fonction du quotient familial. Depuis 2004, l’Etat fait appel à des prestataires privés, il s’agit des associations mais aussi d’entreprises spécialisées dans la gestion de crèches. La création d’un marché par le système des appels d’offre n’a fait que renforcer ce processus. Au Brésil les institutions privées d’accueil du jeune enfant existent, le nombre des crèches publiques ne satisfaisant pas la demande en termes de nombre de place, ni en termes d’exigences de prestations. L’Etat n’intervient pas financièrement. De ce fait, le système privé répond aux critères d’une certaine catégorie de la population pouvant payer le service. Ma problématique consiste donc à essayer de comprendre : Quelles effets l’intervention financière (et par conséquent décisionnaire) de l’Etat dans la prise en charge de jeunes enfants produit sur le travail réalisé par les professionnels auprès du jeune enfant ? Cadre conceptuel et théorique : il serait principalement constitué des références appartenant à l’Analyse Institutionnelle et la sociologique clinique Méthodologie : Déjà initiée dans le cadre du Master 2, la démarche ethnographique sera exploitée et continué dans ce travail, elle sera complétée par entretiens cliniques réalisés auprès des éducatrices de jeunes enfants ( en France ) et des « professoras » au Brésil, ainsi qu’une recherche documentaire, permettant de comprendre et suivre les actions des Etats (français et brésilien pour le secteur.) La population étudiée sera composée des professionnels de la petite enfance. Résultats : ils visent à apporter un éclairage sur les enjeux actuel du secteur et ce en comparaison avec une culture autre et un autre cadre étatique. Cet éclairage peut permettre une meilleure adaptation aux besoins de la population visée, en termes de formation professionnelle. Il s’agit d’un travail à visée qualitative."

ABSTRACT

"Doctoral research concerns the new forms of management, from the new public management in force in collective reception centers for young children (nursery) in France and Brazil. Based on field surveys, this research builds on what professionals say and show their ethical-political implications (Demailly, 2008) in their relationship with the institution (Monceau, 2014). The analysis of the institutionalization process of the crib in both national realities studied, reveals strong tensions between the actors on the social value of this type of establishment. It seems that the demands of families, concerned about obtaining seats in collective structures (or others), those in the business world, those children and those professionals fail to agree. Economic imperatives prevail more and more explicitly on all these demands and are found in the speeches of each other. These discourses are in the form of denunciations, but sometimes practical justifications to guarantee the well-being and quality of childcare (OECD, 2007). Through an ethnographic study and socio-Clinic, we sought to understand how the professionals involved in childcare of young children, France and Brazil, understand and experience the transformations brought about by socio-economic imperatives. We mobilize the theoretical framework of institutional analysis (Lourau, 1970) and consider early childhood (its structures and childcare) as an institution to the extent that its interest is widely recognized and practices established in our society. Investigations by immersion in these two countries (France and Brazil), so distant and so different, not intended to be comparative. Our goal was mainly to next educational developments and managers in the early childhood sector in these two realities, so that each can query the other. This process should identify how professionals are involved in these processes and how they allow (or not) to think about the effects of new forms of management on their practices and their involvement in them. The analyzers tensions between the educational dimensions and managers we finally highlight (the relationship to politics and policy, the issue of gender in social relations within the nursery, time management and the question of money, professionalization and professional references), suggest how professionals perceive their involvement in work and social structures outside of it. The institution of its complexity seems to escape their understanding, while guiding their actions. The institution is thus a non-knowledge (Lourau, 1970, p.19). Dichotomies implemented by professionals in Brazil as in France to classify and prioritize the elements of their environment and practices highlight some of the challenges posed by new forms of social sector management, particularly that of infancy."



URL :  http://www.theses.fr/2016CERG0762


mot(s) clé(s) :  petite enfance