Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Approche expérimentale de la reproduction sociale à l'école : le rôle de l'arbitraire culturel et de la comparaison sociale dans l'amplification des inégalités sociales


Auteur(s) :  GOUDEAU Sébastien

Date de soutenance :  2016

Thèse délivrée par :  Université de Poitiers

Section(s) CNU :  section 16 : Psychologie, psychologie clinique, psychologie sociale

Sous la direction de :  Jean-Claude CROIZET

Jury de thèse :  Croizet, Jean-Claude ; Darnon, Céline ; Muller, Dominique ; Ric, François ; Stepens, Nicole ; Toczek, Marie-Christine

 

"Cette thèse ambitionne de comprendre d'un point de vue psychologique comment les situations scolaires interagissent avec les (dés)avantages en termes de capital culturel liés à la classe sociale, et contribuent à la reproduction scolaire des inégalités sociales. Dans une première série de quatre études menées auprès de 1340 élèves de CM2 et de 6ème dans leur contexte habituel de classe, nous avons examiné le rôle des comparaisons sociales dans le phénomène de reproduction sociale. Nous avons testé l'hypothèse selon laquelle l'école amplifie les écarts de performances liés à la classe sociale en imposant des comparaisons sociales défavorables aux élèves de classe populaire. Ces comparaisons délétères résultent du fait que les situations scolaires mettent en scène les écarts de réussite entre élèves d'une manière qui ignore l'inégale familiarité vis-à-vis de l'arbitraire culturel scolaire, ce qui oblige les élèves à interpréter ces (dés)avantages comme le reflet de différences de capacités intellectuelles, interprétation qui peut interférer avec le fonctionnement cognitif des élèves désavantagés. La première étude révèle que le simple fait de demander aux élèves de lever la main lors d'une tâche est suffisant pour perturber la performance des élèves de classe populaire. Dans les trois études suivantes, nous avons manipulé le niveau de familiarité vis-à-vis d'un nouveau code d'écriture arbitraire comme proxy de la classe sociale et mis en évidence que les situations qui rendent visibles les différences de réussite entre élèves pertubent la performance des élèves les moins familiers du nouvel arbitraire. Par ailleurs, lorsque les élèves sont informés de l'existence d'un (dés)avantage, être témoin de la réussite des autres n'altère plus leur performance. Dans deux dernières études menées auprès de 164 élèves de 6ème, nous avons opérationnalisé l'inégale familiarité vis-à-vis de l'arbitraire culturel en manipulant le sentiment subjectif avec lequel les élèves réalisent une tâche scolaire et avons montré que pour une tâche identique, l'expérience de la difficulté altère la performance uniquement lorsque le contexte est évaluatiof. Le rôle des situations de comparaison sociale et plus généralement des situations évaluatives dans la reproduction sociale est discuté dans une perspectuve socio-culturelle, au regard de la fonction de sélection de l'école et des croyances culturelles sur la réussite et l'échec.



URL :  http://cerca.labo.univ-poitiers.fr/wp-content/uploads/sites/34/2016/11/Th%C3%A8se_S%C3%A9bastien_Goudeau_Version_archivable.pdf


mot(s) clé(s) :  inégalités, psychologie de l'éducation, réussite scolaire