Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Pays : France       Langue(s) : français 

La violence en milieu professionnel et le harcèlement moral : Une nouvelle étape vers la sérénité au travail ?


Auteur(s) :  MANCEL Catherine

Date de soutenance :  2003

Thèse délivrée par :  Université Bordeaux-Segalen

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Discipline(s) :  Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Eric DEBARBIEUX

  Ce travail tente de rompre avec l’approche de « sens commun » du problème de la violence en milieu professionnel trop souvent qualifié de « harcèlement moral ». La première partie, précise l’objet de la recherche (définition et quantification, selon les acteurs) et la méthodologie utilisée (questionnaire, entretiens) et une revue de question. La deuxième partie montre comment au travers de l’histoire nous sommes passé de la violence du travail à la violence au travail. Cette approche historique permet de saisir l’évolution l’homme et de son rapport au travail. Une troisième partie est consacrée aux résultats de la recherche. La question de la définition est traitée plus en détail afin d’établir, selon l’échantillon, ce qu’est la violence en milieu professionnel. A cela s’ajoute une présentation des différentes formes des violences rencontrées au travail. Cette partie de l’étude a également permis de produire une typologie des manifestations du harcèlement moral ainsi qu’une classification des diverses formes qu’il peut prendre. Puis, sont exposés, sur la base d’une enquête de victimation, les résultats de la quantification du phénomène, accompagnées d’une présentation des profils sociologiques des victimes, des auteurs et des entreprises. Le coût de ce type de violence est aussi pris en considération. De plus, les manifestations du harcèlement moral sont analysées au travers de l’organisation du secteur public (plus spécifiquement dans l’éducation). Cette partie se termine par les aspects juridiques du harcèlement moral. La conclusion reprend l’ensemble des apports de connaissances nouvelles que ce travail tente de mettre à jour et souligne comment les nouvelles formes de violence au travail sont en fait les marques d’une étape qui s’inscrit dans le lent processus de civilisation de nos mœurs (Elias, 1973). Nous montrons ainsi, qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle forme de domination ou de violence symbolique (Bourdieu, 1993, 1997).