Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Etudes et rapports » Détails de l'étude ou du rapport

     Langue(s) : français 

La mobilité internationale des étudiants : s'organiser pour les défis à venir


Editeur(s) :  Cour des comptes

Date :  09/2019

 

En 2017-2018, 245 000 étudiants étrangers ont effectué en France une mobilité diplômante (d'une durée de plus d'un an), ce qui place la France au 4e rang mondial. Plus de 90 000 étudiants français ont effectué une mobilité sortante diplômante (6e position dans le monde). En outre, près de 44 000 étudiants français ont bénéficié d'Erasmus + en 2016 (mobilité non diplômante, d'une durée inférieure à un an). Facteur de rayonnement et de compétitivité, la mobilité internationale des étudiants concerne quatre ministères et deux opérateurs (Erasmus + et Campus France), pour une dépense totale estimée à 2,5 milliards d'euros. Les pouvoirs publics ont fixé l'objectif de 500 000 étudiants étrangers à l'horizon 2027 et 400 000 étudiants français en mobilité en Europe en 2024. Pour relever ce défi dans de bonnes conditions, plusieurs réformes importantes méritent d'être menées. La Cour formule 11 recommandations pour que le système de la mobilité internationale des étudiants soit mieux connu, mieux promu, mieux géré, mieux piloté et, in fine, plus efficace.



Télécharger le document :  https://www.ladocumentationfrancaise.fr/.../194000726.pdf


mot(s) clé(s) :  comparaison internationale, enseignement supérieur, élève / étudiant