Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Dossier de veille » Rechercher dossier de veille » Détail Dossier de veille de l'IFÉ

Quelle vie scolaire pour les élèves ?


n° 49, novembre 2009   

 

Auteur(s) :  Agnès Cavet

Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF)   

Résumé : 
La loi d'orientation de 1989 a marqué un tournant symbolique en affichant la volonté de placer l'élève « au centre du système éducatif ». Si ce principe a été taxé par certains de démagogie et remis en cause par des politiques ultérieures, la place de l'élève au sein de l'école a pourtant bel et bien évolué depuis vingt ans.

L'élève est devenu un sujet pourvu de droits, un « usager », mais aussi un personnage investi d'un rôle puisque l'école attend de lui qu'il exerce son « métier » d'élève, qu'il soit « acteur » responsable de sa propre scolarité. Les pédagogies nouvelles tendent à placer l'élève en situation de (re)découvrir lui-même les savoirs. L'histoire individuelle, la personnalité, la parole, voire le point de vue de l'élève ont acquis une certaine reconnaissance dans l'espace scolaire. Ce n'est plus seulement la formation intellectuelle mais aussi la socialisation et l'épanouissement de l'élève en tant que personne que revendique le projet scolaire. Le système éducatif français va jusqu'à inclure la « vie scolaire » des élèves dans ses attributions, avec la vocation ambitieuse de rendre éducatifs tous les lieux, temps et activités qui ne relèvent pas de la stricte mission d'enseignement.

Dans le même temps, l'élève en tant que tel est aussi devenu un sujet d'observation pour les chercheurs. Des monographies consacrées aux élèves sont apparues, nourrissant une sociologie de « l'expérience scolaire ». Les enquêtes interrogeant le « sentiment » des élèves sur leur vécu scolaire se sont également multipliées.

Dans quel cadre la « vie scolaire » des élèves est-elle conçue et organisée ? Quelle place est-elle offerte à l'expression et à la participation des élèves et comment ces derniers s'impliquent-ils dans la vie des établissements ? Qu'est-ce qui motive les jeunes à se rendre à l'école, au-delà de la stricte obligation scolaire ? Comment perçoivent-ils la place qui leur est faite et les traitements qui leur sont réservés dans les établissements ? Quelles valeurs les élèves revendiquent-ils dans l'espace scolaire ? À quels apprentissages de la vie sociale les élèves se frottent-ils - se brûlent-ils, parfois - dans leurs rapports avec les personnels scolaires comme avec leurs pairs ?

Telles sont les questions auxquelles ce dossier tente d'apporter quelques éclairages, en s'appuyant sur des travaux de recherche récents.



Abstract : 
The 1989 blueprint law marked a symbolic turning point in its determination to set the pupil “at the centre of the education system”. While this principle has been criticised by some as being demagogic and has been called into question by later policies, the place of the pupil within school has nevertheless changed over the last twenty years.

The pupil has become a subject endowed with rights, a “user”, but also a character with a role, since school expects him to ply his “trade” as a pupil and to be an “actor” responsible for his own schooling. New educational methods tend to place the pupil in the situation of (re-)discovering knowledge for him/herself. Pupils' individual history, personality, point of view and what they say have all acquired a certain amount of recognition in the school arena. Schooling is no longer just about intellectual training but also about socialisation and the development of the pupil as a person. The French education system goes as far as to include pupils' "school life" as part of its remit, with the ambitious vocation of making educational all places, times and activities which are not strictly related to the mission of teaching.

At the same time, the pupil as such has also become a subject for observation by researchers. Monographs devoted to pupils have appeared, providing material for the sociology of “school experience”. More and more studies questioning pupils' “feelings” about their school experience have been produced.

Within what framework is pupils' “school life” conceived and organised? What opportunities are made available for pupils to express themselves and to participate, and how do they get involved in the life of schools? What motivates young people to go to school, over and above the obligation to do so? How do they perceive the place assigned to them and the way they are treated in schools? What values do pupils assert in the school arena? What lessons about social life do pupils come up against - sometimes with a bump - in their relationship with school staff and with their peers?

Such are the questions that this issue attempts to shed light on, based on recent research work.


Download the Abstract



Pour citer ce dossier :
Agnès Cavet (2009). Quelle vie scolaire pour les élèves ?. Dossier d'actualité Veille et Analyse, n° 49, novembre . Lyon : ENS de Lyon.
En ligne : http://veille-et-analyses.ens-lyon.fr/DA/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=49&lang=fr

Vous pouvez faire part de vos réactions à ce Dossier, suggérer des pistes complémentaires ou demander des précisions, en laissant un commentaire sous l'article correspondant dans notre blog : ' Éduveille'