Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Dossier de veille » Détail Dossier de veille de l'IFÉ

Des violences à l'école


n° 54, mai 2010   

 

Auteur(s) :  Annie Feyfant

Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF)   

Résumé : 
Quand les médias parlent de violence scolaire, ils mettent en avant les actes de violence physique, le plus souvent avec armes, subis par des élèves et enseignants de collège ou de lycée. Or, cette violence laisse dans l'ombre bien d'autres situations difficiles, tout aussi préoccupantes pour les acteurs dans l'École, et qui « usent enseignants et élèves » (Cécile Carra).
D'un point de vue factuel, on peut noter que les violences verbales sont aussi importantes que les violences physiques, que ces incidents ponctuels ou incessants perturbent le climat de la classe et les conditions d'apprentissage, du côté de l'enseignant aussi bien que de l'élève.
La prévention de ces violences est entravée par la difficulté à définir ces formes de transgressions. Le ressenti des victimes (le plus souvent des élèves) et des témoins (le plus souvent des enseignants) varie selon les pays et les contextes scolaires et sociaux. Très souvent liés à un sentiment d'injustice de la part des élèves et une incompréhension des enseignants devant ces actes non conformes aux normes scolaires et langagières, ces déviances verbales, harcèlements ou attitudes de replis peuvent débuter dès le plus jeune âge, là où l'école est censée socialiser l'enfant.
Toute étape par laquelle l'enfant est fragilisé ou déstabilisé, tout contexte dans lequel il ne retrouve pas les codes familiaux ou ceux que lui renvoie la société peuvent l'inciter à refuser toute organisation qui chercherait à contraindre ou à juger sans expliquer. C'est pourquoi, quel que soit le pays d'origine, les travaux de recherche montrent comment certaines situations pédagogiques favorisent les conflits ou au contraire les atténuent, et combien le climat d'école et de classe est déterminant pour les apprentissages et la pratique enseignante.
La divulgation de ces travaux, le partage d'expériences probantes, en formation initiale et continue des enseignants et des conseillers principaux d'éducation, pourraient étayer utilement les premiers pas des personnels éducatifs fraîchement recrutés. En bref
L'essentiel du Dossier

Abstract : 
When the media speak about school violence, they put forward acts of physical violence, generally with weapons, undergone by secondary-school pupils and teachers. But this type of violence leaves many other difficult situations in the shade, these being just as alarming for those involved in education, and tending to "wear out teachers and pupils" (Cécile Carra).

From a factual point of view, it can be observed that verbal violence is as important as physical violence, and that these one-off or incessant incidents disturb the atmosphere in the class and learning conditions, both for teachers and pupils.
Standing in the way of preventing this violence is the difficulty of defining these forms of transgression. What victims (generally pupils) and witnesses (generally teachers) feel varies from one country to another and according to the educational and social contexts. Verbal deviance, bullying or attitudes of withdrawal may begin when children are very young, at a time when school is supposed to socialise them. They are very often related to a feeling of injustice by pupils and incomprehension by teachers of these acts that do not comply with educational and linguistic standards.
Any stage which weakens or destabilises the child, and any context in which he or she does not recognize the family codes or those that society reflects on him/her may encourage the child to reject any organisation which might seek to force or to judge without explaining. This is why, whatever the country of origin, research work shows how certain teaching situations encourage conflicts or, conversely, attenuate them, and how important the school and class climate is for learning and educational practice.
Revealing this work and sharing convincing experiences in initial and in-service training for teachers and assistant head teachers could be useful in providing support for newly-recruited educational staff.


Pour citer ce dossier :
Annie Feyfant (2010). Des violences à l'école. Dossier d'actualité Veille et Analyse, n° 54, mai . Lyon : ENS de Lyon.
En ligne : http://veille-et-analyses.ens-lyon.fr/DA/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=54&lang=fr

Vous pouvez faire part de vos réactions à ce Dossier, suggérer des pistes complémentaires ou demander des précisions, en laissant un commentaire sous l'article correspondant dans notre blog : ' Éduveille'