Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Détails du colloque

Pays : France  Langue(s) : français, anglais, allemand, espagnol 

12e Université d’été du Secteur Langues du GFEN : Reprendre ! Le défi d'une rentrée extraordinaire...


Date :  du 20-08-2020 au 23-08-2020

Lieu :  Ecole du Centre - Boulevard Laurent Gérin - 69200 Vénissieux

Organisation :  Groupe français d'éducation nouvelle (GFEN)

En écho et en contrepoint à l’Université d’Eté d’août 2019, consacrée à « l’ordinaire de la classe », cette nouvelle édition de 2020 nous invite à « l’extraordinaire » : non pas « revenir à la normale » mais entreprendre quelque chose de fort et de collectif, sans quoi, ce sera pire. L’ambition de cette 12ème Université d’Eté du Secteur Langues du GFEN est de reprendre confiance et forces pour rendre possible un nouvel élan, relever un défi inouï et vivifiant et engager, plus vigoureusement encore que par le passé, notre pari de la réussite de tous et toutes et pour rêver ensemble d’autres possibles.



Programme : 

PREMIÈRE JOURNÉE (jeudi 20 août 2020)
11H00 – Accueil et inscription des participants
12H30 — Ouverture de l’Université d’été du Secteur langues du GFEN (Maria-Alice Médioni)
13H-19H – Une démarche à vivre tous ensemble :
Le jeu de l’Ile [Gérard Médioni, Maria-Alice Médioni, Gérard Philippe, Eddy Sebahi]
Mettre en accord ses principes et ses actes nécessite souvent une attention de tous les instants. Ce Jeu de l'Ile permet d'interroger nos contradictions, celles des autres et s'applique à définir quelques outils mentaux indispensables à toute personne qui veut vraiment transformer quelque chose.

DEUXIÈME JOURNÉE (vendredi 21 août 2020)

(Se) retrouver

9H-12H30 - 4 ATELIERS EN PARALLÈLE

  • La première heure de classe ou comment changer les couleurs de la rentrée [Christine Corbi, Agnès Mignot] : Comment penser la première heure de classe pour qu’elle présage et engage la suite du travail ?
  • Faire connaissance [Saloua Kaabeche, Jessika Picarle, Eva Rosset] : Comment (re) faire connaissance, construire une confiance vraie qui permette de repartir, redémarrer les apprentissages en prenant acte des faits et, plus que jamais, en accueillant les apprenants, là où ils (en) sont ?
  • Le contrat pédagogique [Lisa Boinon, Valérie Soubre, Eddy Sebahi] : Comment construire le contrat pédagogique qui va faire lien et permettre d’apprendre ?
  • Les gestes de l'étude [Maria-Alice Médioni, Valérie Péan] : Comment (re) construire les « gestes de l’étude », les techniques du travail intellectuel qui permet d’apprendre ?

12H30 : BUFFET

Remobiliser

14h00-17h30 – 4 ATELIERS EN PARALLÈLE

  • Que peut-on faire ? [Allemand / Bettina Balestier] : Ou comment, à partir de situations plus ou moins ludiques, les mots de la langue prennent peu à peu du sens jusqu'à leur appropriation par les participants. Un atelier pour entrer dans la langue qui permet de travailler les notions de simple et de complexe et la question de l'activité. (A1)
  • Le Mur : vu de mes yeux vu... [Espagnol / Nathalie Fareneau] : Un travail de traduction d’une photo en texte, suivi d’un travail d’écriture, pour modifier sa manière de voir et s’interroger sur les processus de construction de sens face à des images. Le rôle des images, cadre et hors-cadre. (B1-B2)
  • Jouer est-ce bien raisonnable ? [Multilingue / Agnès Mignot] : Pour dépasser l’éternel débat jouer / apprendre. Se mettre en situation de jeu et en voir toutes les facettes pour ne pas leurrer les élèves : l’enjeu n’est pas de gagner mais de comprendre ! Jouer le collectif contre l’individu[el] ! (A1 et +)
  • Histoire d’une rencontre... [Chinois / Jessika Picarle] : En chinois, pas de conjugaison ! Mais alors comment fait-on pour signifier les différents temps ? Histoire d’une rencontre ou un atelier d’écriture longue en chinois pour apprivoiser et s’approprier l’expression du temps en chinois et ses subtilités. (A2)

TROISIÈME JOURNÉE (samedi 22 août 2020)

Renouer

9H-12H30 - CONFÉRENCE D’ANNE BARRÈRE : « Changer l'école, oui, mais pourquoi ? »
12H30 : BUFFET
14h00-17h30 – Cinq ateliers de croisement en parallèle pour revenir sur les premiers ateliers vécus et sur la conférence d’Anne Barrère, en s’appuyant sur les 5 macro-préoccupations suivantes (cf. le multi-agenda de D. Bucheton) :
• l’atmosphère : Maintenir un espace de travail et de collaboration langagière et cognitive.
• l’étayage : Étayer le travail en cours, en apportant l’aide nécessaire.
• le tissage : Tisser le sens et les finalités des tâches proposées.
• le pilotage des tâches : Piloter et organiser l’avancée de la leçon, dans l’espace et le temps de la classe.

• les savoirs : Cibler un but, un apprentissage de quelque nature qu’il soit.

QUATRIÈME JOURNÉE (dimanche 23 août 2020)

Rêver, Réussir

  • Historia de una ballena blanca [Espagnol / Nathalie Fareneau et Valérie Franc] : Un cachalot blanc nous emporte dans les mers australes. Sa voix et son regard nous font découvrir un monde où se côtoient le meilleur et le pire. Le défi est de taille : se plonger dans une œuvre complète, goûter ensemble le sel de cette histoire où se mêlent le récit mythologique, le roman d'exploration et la poésie des grands espaces du bout du monde pour grandir et rêver. Entre écologie, légendes amérindiennes, nature, culture et littérature, cette «baleine blanche» nous réserve bien des surprises et des découvertes. (A2-B1)
  • Des vaches jaunes, des chevaux bleus... [Allemand / Agnès Mignot] : Hommage au Cavalier Bleu, à son peintre animalier Franz Marc rendu par Eric Carle qui s’approprie la couleur éclatante des tableaux en la réenchantant dans ses albums. Atelier pour débutants, réalisé en CM1/CM2, ce travail allie arts et langue allemande. (A1)
  • Martin Luther King [Anglais / Eddy Sebahi] : Comment travailler la figure du héros, du mythe, du militant, Martin Luther King. Faire découvrir la personnalité et l'action de l'homme, mais aussi la filiation du courant de lutte pour l'émancipation dans lequel s'inscrit le militant. (B2)
  • Bella ciao, chanter pour mieux résister [Eva Rosset et Christian Pirlet] : Voilà une chanson qui n’en finit plus de résonner, depuis l’Italie et dans le monde entier. Chaque époque, chaque mouvement semble se l’approprier et faire sien cet air et ces paroles à la fois graves et entrainantes. Nous proposons aujourd’hui de partir à la recherche des origines de cette chanson pour en découvrir le sens réel et les enjeux. Avec un public francophone ou avec des apprenants en italien, il s’agit de plonger la tête la première dans la mémoire et les archives d’une des chansons de résistance les plus connues. (B1-B2)

12H30-13H – Clôture des travaux. (Maria-Alice Médioni)



URL :  http://gfen.langues.free.fr/


mot(s) clé(s) :  pratique pédagogique, langues vivantes