Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Dernières mises à jour » Détails du colloque

Pays : France  Langue(s) : français, anglais 

IEEI 2020 > 2021 - Improviser l'enseignement... Enseigner l'improvisation


Date :  du 17-06-2021 au 18-06-2021

Lieu :  Université de Montpellier - Faculté d’Education, place Marcel Godechot - 34000 Montpellier

Modalité :  présentiel

Organisation :  Université Montpellier 3 - Université de Montpellier

Le Comité d’organisation d’IEEI a acté le report de la tenue du colloque d'une an,  il se tiendra du mercredi 16 au jeudi 17 juin 2021 pour s’adapter aux circonstances.

Thème de la conférence IEEI 2021

Le terme Improvisation se retrouve régulièrement dans le lexique de nombreux praticiens (souvent en marge des référentiels professionnels) ou dans celui de certains analystes du travail. La notion peut traduire une forme de réalité pratique, considérée comme plus ou moins avouable ou incontournable ; elle peut encore servir à montrer du doigt l’amateurisme douteux ou, inversement, à chanter les louanges des experts et des virtuoses. Ce colloque Improviser l’enseignement, la formation, l’entraînement…/Enseigner l’improvisation… se propose d’explorer le caractère disparate des degrés de considération de l’improvisation. Le dualisme classique entre « valorisation mythique » et « dévalorisation critique » de l’improvisation (De Raymond, 1980) constitue-t-il une portée ou un obstacle heuristique ? Suivant diverses entrées théoriques et méthodologiques, qu’a-t-on à gagner à explorer les subtilités de ses formes de pratiques ? L’improvisation est-elle une expérience, une activité, à part, entière ? Y a-t-il des conditions pour parler d’improvisation ? Dans quelle mesure peut-on rapprocher improvisation et imagination et/ou création et/ou intuition? En bref, doit-on considérer qu’il faut apprendre pour improviser ou improviser pour apprendre ?



Programme : 

Les communications (ou les communications proposées dans le cadre d’un symposium) mettront en avant des travaux impliquant l’improvisation en relation à des mondes professionnels divers, sous condition que leurs résultats ou leurs discussions apportent des éclairages concernant le monde de l’enseignement, de la formation ou de l’entraînement et/ou celui de l’apprentissage ou du développement. Ou qu’ils les réinterrogent. Elles s’inscriront plus particulièrement dans l’un des axes ci-dessous :

  • AXE Ethique et politique

Issues de recherches théoriques, empiriques ou technologiques, les communications s’inscrivant dans cet axe proposeront des résultats et discussions qui mettront en avant le fait que la mobilisation de la notion d’improvisation et/ou l’étude de sa pratique correspondent à des partis pris spécifiques (et assumés) sur les plans éthique et/ou politique.

  • AXE Praxis

Issues de recherches théoriques, empiriques ou technologiques, les communications s’inscrivant dans cet axe permettront d’enrichir la compréhension des activités ou des pratiques individuelles ou collectives d’improvisation, les processus cognitifs d’improvisation (en relations possibles avec d’autres notions ; par exemple celles d’imagination, de création, d’intuition, d’abduction).

  • AXE identités et professionnalisation

Issues de recherches théoriques, empiriques ou technologiques, les communications s’inscrivant dans cet axe permettront de relier les questions concernant improvisation et travail, à celles de développement personnel, développement professionnel, ou professionnalisation.

Calendrier et échéances

  • Période de soumission repousée au 31 janvier 2020
  • Date de fin des inscriptions, le 30 mai 2021.
  • Date de limite de désistement (dans le cas de la tenue du colloque), le 14 mai 2021

Programme prévisionnel 

Conférence 1 – jour 1
Gilles Mouëllic, professeur en études cinématographiques – Université Rennes 2 (France)
Pratiques improvisées dans les arts : le jazz comme modèle, le cinéma comme expérience.

Conférence 2 – jour 1
Performée et participative, au piano : Catherine Schneider – Conservatoire d’Orléans (France)
L’improvisation musicale entre produit et processus.

Conférence 3 – jour 1
François Victor Tochon, professeur en Curriculum et Instruction – Université du Wisconsin - Madison (USA)
Planification ouverte en pédagogie universitaire : souplesse d’une approche profonde et transdisciplinaire.

Conférence 1 – jour 2
Yves Citton, professeur de littérature et média – Université Paris 8 (France)
Chercher ensemble : ajustements, accordages, improvisations ?

Conférence 2 – jour 2
Antoine Hennion, chercheur au Centre de sociologie de l’innovation – wMINES ParisTech, PSL Université (France)
Jouer avec le présent ? Toute musique est improvisation.

Table ronde – jour 2
Participant·e·s : Serge Lazarevitch (guitariste et enseignant de jazz), Enzo Tosoni (tromboniste, enseignant au JAM), Jean-Pierre Pelletier (EC en sciences de l’éducation – TELUQ – Québec Canada), Anne Le Coniat (entraîneur·e national·e). Avec la participation au débat d’Antoine Hennion (sociologue).
On ne s’improvise pas improvisateur.



URL :  https://lirdef.edu.umontpellier.fr/.../


mot(s) clé(s) :  pratique pédagogique, professionnalisation