Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Agenda des colloques » Détails du colloque

Pays : France  Langue(s) : français 

La sélection dans l’enseignement supérieur : des dispositifs aux pratiques


Date :  du 07-02-2019 au 08-02-2019

Lieu :  Université Paris-Dauphine, Place du Maréchal de Lattre de Tassigny, 75016 Paris

Organisation :  Association française de sociologie

A l’heure où la mise en place de la loi sur l’orientation et la réussite des étudiants (ORE) et la réforme du lycée réorganisent en profondeur les modalités d’accès à l’enseignement supérieur, ces journées se proposent d’analyser les dispositifs de sélection déjà à l’œuvre – ou ayant existés – au sein de l’enseignement supérieur français et dans d’autres contextes nationaux comme aux ÉtatsUnis (Karabel 2005; Stevens, 2007 ; Warikoo, 2016) ou en Grande-Bretagne (Mountford-Zimdars
2016, Reeves et al. 2017).
De fait, des pratiques de sélections existent déjà en France à l’entrée des classes préparatoires (Darmon, 2012) et des grandes écoles (Bourdieu, 1989 ; Buisson-Fenet et Draelants, 2010 ; Blanchard, 2015 ; Allouch, 2013 ; Pasquali, 2014), à l’entrée des Sections Techniciens Supérieurs (Orange, 2013) ou encore en médecine (Déplaude, 2015). Alors que ces pratiques de sélections ont souvent été analysées de façon isolée, l’objectif de ces journées d’études est de les penser ensemble, et ainsi de dépasser les clivages entre les types d’institutions (université/grandes écoles, etc.) pour s’attacher à l’étude des différents dispositifs, à travers deux grands types de questionnements.
Le premier concerne les pratiques d’évaluation et de jugement à l’œuvre dans les opérations de recrutement des étudiant.e.s. Qu’il s’agisse de recrutements plus ou moins sélectifs sur dossiers et entretiens ou de sélections explicites par concours, quel.le.s sont les acteurs et actrices impliqué.e.s ? Quels sont les outils et critères mobilisés pour évaluer les étudiant.e.s ?
Le deuxième questionnement portera sur les parcours des étudiant.e.s. Quels sont les profils (trajectoire et résultats scolaires antérieurs, sexe, origine sociale) des étudiant.e.s postulant aux différentes formations considérées et ceux des étudiant.e.s effectivement admis.e.s ? Ces journées permettront ainsi de mieux comprendre « ce que sélectionner veut dire » dans différents contextes historiques et nationaux, en prenant en compte à la fois les acteurs et actrices de la sélection, et les étudiant.e.s.



Programme : 

Jeudi 7 février 2019

Introduction 9h-9h30
Séverine Chauvel (LIRTES, UPEC) et Elise Tenret (IRISSO, Paris Dauphine)
Session 1 : Histoire – 9h30-12h30
Discutante : Christine Musselin (Sciences Po, CSO, CNRS). Présidente de séance : Marianne Blanchard (CERTOP, UT2J)

  • Siyu Li (CMH, CLERSÉ), « Entre la centralisation et la décentralisation : l’introduction et la réintroduction du concours national du Gaokao en Chine »
  • Delphine Raccurt (CESSP), « Des modes d’existence d’un instrument d’affectation de la population bachelière. Les enjeux d’une lecture en miroir de l’histoire sociotechnique et de la mise en politique de la plateforme Admission Post-bac »
  • Etienne Bordes (FRAMESPA), « Une grande conversion ? La ‘sélection’ dans les débats de la CPU (1971-2007) »
  • Gaële Goastellec (LACCUS-UNIL), « Une sociohistoire de l’accès en Europe : l’impact des événements historiques sur les appartenances sociales des étudiants admis »

Session 2 : Instruments – 14h-17h
Discutant : Ruggero Iori (PRINTEMPS, UVSQ) et présidente de séance : Leïla Frouillou (CRESSPA, Université Paris Nanterre)

  • Nicolas Charles et Romain Delès (Centre Emile Durkheim, Université de Bordeaux), « Concevoir une « sélection équitable ». Une analyse comparée des instruments de sélection à l’entrée dans l’enseignement supérieur en France, en Suède, en Angleterre et en Allemagne »
  • Hélène Buisson-Fenet (Triangle, ENS Lyon) et Jacques-Benoît Rauscher (OSC, Sciences Po), « « Apparier sans dépareiller ». La sélection APB à l’entrée des classes préparatoires aux grandes écoles (2003-2017) »
  • Judicaël Courant (CPGE La Martinière-Monplaisir, Lyon), « De l’automatisation de l’affectation dans l’enseignement supérieur »
  • Matthieu Rossignol-Brunet (CERTOP), « Licences sélectives : quelle place dans la hiérarchie des vœux ? »


Vendredi 8 février 2019
Session 3 : Acteurs – 9h30-12h30
Discutant : François-Xavier Dudouet (IRISSO). Président de séance : Pierre Bataille (LACCUS, UNIL)

  • Cédric Laheyne (CURAPP-ESS et CIRCEFT-ESCOL), « De la nature des « talents » du candidat : concurrence entre excellences intellectuelle et morale dans la sélection de l’élève de classe préparatoire »
  • Marie-Pierre Bès et Luc Lefort (LISST-ISAE), « Savoir classer sous influence : l’enjeu social des élèves des classes préparatoires »
  • Silvana Rodrigues de Souza Sato et Ione Ribeiro Valle (Université Fédérale de Santa Catarina), « Accès à l'enseignement supérieur au Brésil »
  • Alice Pavie (LAMES), « Pratiques d’évaluation, jugement et critères de sélection dans les dispositifs d’ouverture sociale : L’exemple du concours Convention Education Prioritaire à Sciences Po »

Session 4 : Parcours – 14h-17h
Discutante : Carole Daverne-Bailly (CIRNEF - Normandie Université). Président de séance : Samuel Bouron (IRISSO)

  • Christine Fontanini (LISEC, Univ. Lorraine), « La préparation universitaire pour les concours des écoles vétérinaires et d’agronomie : une voie de secours pour les étudiant.e.s ? »
  • Julien Calmand et Fanette Merlin (CEREQ), « Quand sélection rime avec abandon : les parcours d’insertion des « recalés » du supérieur »
  • Julie Testi (ISP – Univ Paris Nanterre), « L’expérience bénévole comme “attendu” pour l’accès à certaines filières d’études : Être engagé-e dans sa formation, pour être engagé-e dans son métier »
  • Marion Valarcher (OSC – Sciences Po), « La sélection : un principe structurant les représentations des lycéen.ne.s ? »



URL :  https://pupitre.hypotheses.org/.../3397


mot(s) clé(s) :  enseignement supérieur