Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Les techniques Freinet ou le cinéma scolaire autrement : l’émancipation comme maître-mot : Retour sur quarante ans d’expérimentations (1927-1968)


Auteur(s) :  DAGNEAUX Leslie

Date de soutenance :  2017

Thèse délivrée par :  Université Rennes 2

Section(s) CNU :  section 18 : Architecture, arts, enseignements artistiques

Sous la direction de :  Roxane HAMERY

Jury de thèse :  Bourdier, Philippe ; Hamery, Roxane ; Le Forestier, Laurent ; Nourrisson, Didier ; Vignaux, Valérie

 

"Cette étude inédite se propose d’aborder un pan méconnu de l’histoire du cinéma dans l’enseignement. Le réseau « Freinet », du nom de son instigateur, Célestin Freinet, a joué, depuis la fin des années 1920, un rôle important dans l’introduction du cinéma à l’école en France. Il réunit, en marge du système traditionnel, des éducateurs militant pour des méthodes nouvelles d’apprentissage ; des « expérimentateurs » qui utilisent dans leur classe des outils originaux tel quele cinéma. Si le réseau « Freinet » existe toujours aujourd’hui, l’étude se borne aux expérimentations fondatrices (1927-1968). Ce flash-back historique vise à découvrir des usages hors du commun et d’une grande modernité. Les pratiques constituent le principal axe d’analyse pour déterminer un particularisme en matière d’emploi du cinéma en classe face aux formes d’utilisation usuelles qui consistent à employer le film comme support de la leçon. L’élève devient « acteur ». Cette acception de l’apprentissage ouvre la voie à de nouvelles formes d’exploitation de la projection. Elle ouvreaussi la voie au cinéma outil d’expression, de création et de développement."

Abstract

This unprecedented study addresses an unknown fold of Cinema History in education. The network « Freinet », named after its instigator Celestin Freinet, has played, since the end of the 20’s, an important role, by introducing the cinema into school in France. It brings together, outside the traditional system, educators campaining for new learning methods ; « experimenters » who use uncommon tools such as cinema in their class. Nowadays, if the network « Freinet » does still exist, the study is limited to the founders experimentations (1927 – 1968). This historical flashback aims to discover uncommon uses, also demonstrating a great modernity. Practices establish the main lead of the analysis in order to define a particularism in terms of uses of cinema in class, opposite common uses of movies as support of the lesson. The pupil becomes « actor ». This learning acceptance paves the way for new types of projection. It also opens the way for cinema as an expressing, creating and developing tool.



URL :  http://www.theses.fr/2017REN20054


mot(s) clé(s) :  innovation pédagogique, éducation artistique