Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Utilisations des MOOC : éléments de typologie


Auteur(s) :  CISEL Matthieu

Date de soutenance :  2016

Thèse délivrée par :  Université Paris-Saclay

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Eric BRUILLARD

Jury de thèse :  Audran, Jacques ; Baron, Georges-Louis ; Bourda, Yolaine ; Bruillard, Eric . Daniel, Sir John ; Dillembourg, Pierre ; Jézégou, Annie

 

"Nous cherchons dans ce travail à qualifier et quantifier les différentes formes d’attrition prévalant dans les MOOC. En sus du retrait volontaire, dont nous détaillons les différentes formes, l’attrition est dominée avant tout par différentes formes de non-participation : la majorité des inscrits ne se connectent jamais à la formation, ou n’y réalisent qu’un nombre minimal d’actions, sans intention de s’y investir. La prépondérance de cette forme d’attrition s’explique en partie par l’existence sur les plates-formes d’hébergement d’une offre abondante, qui incite les utilisateurs à s’inscrire à plus de cours qu’ils n’ont la possibilité de suivre. Un certain nombre de participants s’investissent dans la formation jusqu’à son terme bien qu’ils n’obtiennent pas le certificat. Ils représentent néanmoins une forme d’attrition marginale. Il en va de même pour l’échec académique, compris comme l’incapacité à répondre au niveau d’exigence des activités évaluées. Les MOOC sont le plus souvent de niveau introductif, les participants peuvent le plus souvent recommencer des activités auxquelles ils auraient échoué. La plupart des utilisateurs suivent le cours avec l’intention d’en réinvestir le contenu dans leur vie personnelle ou professionnelle. L’incapacité des dispositifs à répondre à cette logique, qui correspond à certains égards à un projet d’apprentissage, explique vraisemblablement une partie significative du retrait volontaire. La plupart des répondants souhaitent obtenir le certificat de la formation, bien qu’il ne représente que rarement la principale motivation sous-tendant l’inscription. Cet intérêt ne relève pas systématiquement de buts de performance."

Abstract

MOOC usages : elements for a typology

"We aim at describing, quantifying and understanding the diversity of situations that explain the low completions observed in MOOCs, based on learning analytics, registration data from the French MOOC platform FUN, course structures, surveys and semi-structured interviews. Most of the attrition is explained by different types of non-starts, and to a lesser extent by voluntary withdrawal: most registrants do not show up in the cours, or do a minimal number of actions, with no intention to engage in the course whatsoever. The existence of an abundant catalog in most platforms drives users to register to more courses than they can follow. Some users view most of the videos of the course without engaging in the tasks required to obtain the certificate, but they represent a small part of the attrition. Academic dismissal is likely to be limited given the fact that most MOOCs are of introductory level, most evaluations are automated and multiple attemps are allowed. Most users follow the course with the intention to apply its content in their personal or professionnal life; a MOOC is most often the equivalent of a learning project. The inability to answer the needs of such learning projects may explain a significant proportion of the voluntary withdrawal. Few learners register in order to obtain a certificate, but most of them are interested in it."



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01444125


mot(s) clé(s) :  formation à distance