Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

Un mode alternatif d'éducation familiale : formations réciproques et dialogue sensible inspirés de la philosophie pratique d'Itsuo Tsuda. Etude de sept familles en recherche


Auteur(s) :  CAMPINI Christine

Date de soutenance :  2016

Thèse délivrée par :  Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne

Section(s) CNU :  section 70 : Sciences de l'éducation

Sous la direction de :  Hélène BEZILLE

Jury de thèse :  Bézille, Hélène ; Desmet, Huguette ; Hugon, Marie-Anne ; Mouchet, Alain ; Mutuale, augustin ; Pineau, Gaston

 

"Partie d’une question faisant écho à celle de La Boétie sur la Servitude volontaire, dont la reproduction peut sembler fondée sur l’éducation, cette recherche qualitative et impliquée explore les interactions parents-enfants et leur « éducation réciproque » (Baker) au sein de sept familles engagées à plein temps auprès de leurs enfants dans une démarche spécifique, hors institutions.

Ces parents ont en commun une pratique inspirée de l’enseignement d’I. Tsuda, l’aïkido, et le katsugen undo (mouvement régénérateur), qu’ils transfèrent au domaine éducatif, où l’enfant est perçu également comme un maître, pour ce qui concerne l’écoute des sens et le dialogue qu’il suscite, ce dialogue sensible ou « dialogue du silence ». Le corps et tout le domaine du sensible sont au cœur de la relation avec l’enfant.

Ces observations conduisent à affiner des hypothèses selon lesquelles l’accompagnement du développement de l’enfant peut être un moment de rupture autoformatrice pour le parent devenu « expert profane », en quoi ce souci de l’autre est ou non producteur d’un « souci de soi », en quoi l’enfant, révélateur pour l’adulte de son enfance, agit comme un analyseur de ses conduites et peut, par sa « négatricité » (Ardoino), participer à sa transformation (Mezirow). Ce serait une véritable pratique maïeutique qui se jouerait entre l’enfant et le parent, dans une dynamique réciproque. Cette dynamique favoriserait ainsi l’expression de la spontanéité, de l’intuition et de l’autoformation chez l’enfant et le parent."




mot(s) clé(s) :  éducation hors de l'école