Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Actualités des thèses » Détails de la thèse

L'éducatif local : les usages politiques du temps libre des enfants


Auteur(s) :  LAFORETS Véronique

Date de soutenance :  2016

Thèse délivrée par :  Université Grenoble Alpes

Section(s) CNU :  section 19 : Sociologie, démographie

Sous la direction de :  Dominique GLASMAN

Jury de thèse :  Estebe, Philippe ; Glasman, Dominique ; Lebon, Francis ; Ravon, Bertrand ; Vulbeau, Alain ; van Zanten, Agnès

 

"Depuis le début des années quatre-vingt, les dispositifs inscrits dans les politiques de la ville et de l’aménagement du temps de l’enfant, et plus récemment dans les lois de cohésion sociale et d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école, ont représenté de puissants leviers pour permettre l’émergence de projets éducatifs locaux pilotés par les communes. Ces projets s’élaborent dans un contexte institutionnel en perpétuel mouvement, enchevêtrent une multitude de préoccupations et présentent la caractéristique de se mettre en œuvre en dehors du temps scolaire. Alors que leur dimension locale est fortement valorisée tant par l’État que par les communes, cette thèse considère « l’éducatif local » comme étant la configuration que ces projets éducatifs locaux forment dans leur ensemble. Elle titre des généralités et identifie des mouvements de fond pour comprendre et estimer l’impact de leur émergence sur l’action publique à vocation éducative qui se déploie sur le temps libre des enfants et des adolescents.Elle est présentée en quatre parties. La première, intitulée « La fabrique de l’éducatif local : des mouvements de jeunesse aux projets éducatifs locaux » est composée de trois chapitres et s’intéresse à la sociogénéalogie de l’éducatif local, successivement considérée du point de vue des associations, de l’État et des communes. La seconde partie est titrée « Se rapprocher des acteurs. L’enquête et sa conduite ». Elle est composée d’un seul chapitre, présente l’épistémologie et les méthodologies de l’enquête. Celle-ci, réalisée à l’échelle nationale, mobilise un matériau comprenant des observations, une analyse documentaire, des entretiens, et un questionnaire renseigné par des professionnels du domaine. La troisième partie, «L’éducatif local comme champ de luttes » s’intéresse à deux catégories d’intervenants : les élus et les professionnels qui font chacun l’objet d’un chapitre. Enfin, une quatrième partie analyse «Les perspectives éducatives » en deux temps. Le chapitre 7 explore la manière dont s’élaborent les projets éducatifs locaux ; il aborde les différents types de ressources mobilisées et le fonctionnement des réunions de partenaires. Le chapitre 8 se centre sur la dimension strictement éducative de l’éducatif local. Il traite notamment des objectifs poursuivis par les projets locaux, la déclinaison de ces objectifs dans et hors des quartiers de la politique de la ville, et des publics concernés."

Abstract

Local educational : politics and political usings of the spare time of the children

"Since the beginning of the Eighties, the measures implemented by the city’s politics and the arrangement of the child’s time, and more recently, in the social cohesion laws designed to orient and plan the reorganisation of the school system, have been powerful means allowing the emergence of local educational projects controlled by the communes. These projects are developed within an institutional context in perpetual movement, tangled up with multiple concerns, and are characteristically implemented outside the school time. Knowing that the local nature of these projects is strongly valued, by the State as well as by the communes, this thesis considers “the local educational” as the system that these local educational projects form as a whole. It deals with general information and identifies profound changes to understand and assess the impact of their emergence on the public action at the educational level, which addresses the free time of the children and the teenagers. This thesis is presented in four parts. The first, entitled “The factory of the educational room: from youth movements to the local educational projects” is made up of three chapters and deals with the sociogenealogy of the local educational, successively considered from the point of view of associations, of the State and of the communes. The second part is titled “To get close to the actors. The investigation and its means”. It is made up of only one chapter, presents the epistemology and methodologies of the investigation. This investigation, carried out on a nationalscale, mobilizes observations, a document review, about forty interviews, and a survey completed by 630 professionals in the field. The third part, “The local educational as field of action” considers two categories of actors: elected officials and the professionals who are each the topic of one chapter. Lastly, a fourth section analyses “The educational prospects”, in two parts. First, chapter 7 explores how the local educational projects are developed. It deals with the various types of mobilized resources and the working of educational partners’ meetings. Secondly, chapter 8 is centred on the strictly educational nature of the local educational. It deals with the goals pursued by the local projects, the breakdown and implementation of these objectives in and out of the working-class areas."



URL :  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01401395/document


mot(s) clé(s) :  politiques en matière d'éducation