Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Détails du colloque

Pays : France  Langue(s) : français 

De la perception du risque à l’action en contexte numérique. Colloque international CIA2 Connaissances et Information en Action 2e édition


Date :  du 03-04-2019 au 04-04-2019

Lieu :  ESPE Aquitaine - Site de Mérignac 160, av de Verdun - BP 90 152 33 705 Mérignac

Organisation :  Université de Bordeaux

Ces dernières années, la notion de risque numérique a envahi les médias. Cette approche par le risque a tendance à figer la description des pratiques individuelles et sociales dans des catégories qui ne reflètent pas leur évolution et leur diversité, ni la capacité des acteurs à innover, qui implique justement de prendre des risques.

L’intention, dans ce colloque, sera d’aller au-delà d’une approche stigmatisante du risque. Il s’agira plutôt de le considérer comme le centre de discours, de représentations et de pratiques qu’il est nécessaire de déconstruire et de comprendre pour proposer un accompagnement adapté.

Le colloque CIA2 est l’aboutissement du projet de recherche eRISK “Risques numériques et école 2.0” (voir https://erisk.hypotheses.org/), porté par l’équipe RUDII (Représentations, Usages, Développement et Ingénieries de l’Information) de l’IMS UMR CNRS 5218, à l’Université de Bordeaux et soutenu par la Fondation MAIF.



Programme : 

Le terme de risque numérique est souvent utilisé pour désigner les dangers liés à la sécurité des systèmes informatiques, notamment en informatique et en sciences de gestion. Le domaine du droit est également concerné, autour des problèmes de sécurité de l’information, de protection des données personnelles (Rouvroy, 2014) et de e-réputation (De Juaye, 2014). D’autres publications concernent également les questions éthiques, dans les domaines sensibles de la protection des informations personnelles comme celui de la santé.

En psychologie, les risques numériques sont traités du point de vue de la surcharge cognitive (Tricot, 1998) et des addictions (Stiegler et Tisseron, 2010 ; Blaya, 2015). La notion de risque informationnel est, quant à elle, souvent reliée à la gestion des connaissances (Robert et Pinède, 2012), aux problèmes de manipulation et d’évaluation de l’information (Serres, 2012), d’asymétrie de l’information (Pariser, 2001 ; Cardon, 2015). Pour le manager d’une entreprise, le risque numérique est lié à la sécurité des données, d’informations stratégiques ou à la réputation de l’entreprise.

S’agissant de l’éducation et de la perception des risques liés aux usages des technologies numériques, un rapport publié en 2008 par Christine Dioni, “Métier d'élève, métier d'enseignant à l'ère numérique”, mettait l’accent sur les problèmes de décalage entre les perceptions des élèves et des enseignants ainsi qu’entre les perceptions mutuelles et la réalité des pratiques (Dioni, 2008). Qu’en est-il dix ans après ?

Les enjeux des pratiques numériques en termes d’apprentissages (Hayles, 2016 ; Jehel et Saemmer, 2017), les risques socio-économiques liés à la fracture numérique (Plantard, 2011) amènent les acteurs de l’éducation à s’interroger sur les moyens efficaces permettant d’y faire face. La notion de risques médiatiques est également employée pour dénoncer les contenus inappropriés, tels que la violence, l’incitation à la haine ou la pornographie sur internet appelant la mise en place de normes (Jehel, 2011). Actuellement, le risque de manipulation idéologique et politique est remis sur le devant de la scène médiatique à travers l’analyse des théories du complot, la thématique des « fake news » et la sensibilité des jeunes à la propagande.

Pour l’éducateur, le risque est aussi lié aux usages illicites de l’information par les élèves, en tête desquels on trouve l’usage d’informations qui tombent sous le coup de la loi (loi sur la liberté de la presse de 1881, loi du 13 juillet 1990, dite loi Gayssot interdisant de diffuser des informations à caractère révisionniste, raciste et sexiste, faisant l’apologie de l’intolérance, par exemple). De nombreux autres usages peuvent poser problème, tels que le non-respect d’autrui, de la vie privée d’enseignants, de personnels de l’éducation ou d’autres élèves. Les situations dites de “cyberharcèlement” via les outils du web 2.0 sont aussi des problèmes que les éducateurs ont à gérer (messages ou diffusion de vidéos via des chaînes personnalisées et en direct avec Snapchat ou Periscope par exemple). Les pratiques numériques des jeunes sont d’autant plus complexes qu’elles mêlent créativité et développement de compétences, intimité et exposition de soi. La sphère internet constitue donc aujourd’hui un écosystème dans lequel se positionne inévitablement la relation entre l’enseignant et ses élèves.

Ces travaux pluridisciplinaires ont pour point commun de chercher à identifier ce que le numérique fait à l’individu et à la société dans différents contextes (éducatifs, professionnels, politiques…). L’objectif de ce colloque sera de mettre en regard ces discours sur le risque avec les pratiques et les représentations qui mobilisent les acteurs sur différents terrains professionnels et éducatifs, d’expliquer leurs enjeux en contexte numérique.

Nous partons du principe que les individus sont dotés de capacités de résilience (Tisseron, 2013) dans un monde en mutation. La perception des risques numériques peut-elle être une ressource ou un levier pour développer une culture critique en contexte numérique, et à quelles conditions (Capelle et al., 2018) ? Nous invitons chercheurs, professionnels et doctorants à venir échanger et débattre sur les moyens dont nous disposons aujourd’hui pour passer de la perception des risques, à l’information sur les risques, de l’information à la connaissance, et de la connaissance à l’action (Liquète, 2011). Pour cela, nous proposons aux contributeurs de s’inscrire dans l’un des trois axes de réflexion suivants :

  • Axe 1 : Repérer les déterminants et les expressions de la perception des risques numériques
  • Axe 2 : Agir au-delà des risques numériques
  • Axe 3 : Prévenir et gérer les risques numériques en contexte d’éducation et de formation


URL :  https://cia2.sciencesconf.org/.../


mot(s) clé(s) :  culture numérique