Veille et analyses de l'ifé

Entre recherches et pratiques

   Vous êtes ici : Accueil » Agenda des colloques » Détails du colloque

Pays : Suisse 

ADMEE 2019 - 31ème colloque de l'ADMEE-Europe - Entre normalisation, contrôle et développement formatif : Évaluations sources de synergies ?


Date :  du 08-01-2019 au 10-01-2019

Lieu :  Lausanne

Organisation :  Association pour le développement des méthodologies d'évaluation en éducation (ADMEE)


Programme : 

L’évaluation sous ses différentes formes est intimement liée au monde de l’éducation, à ses permanences et à ses transformations. Elle y est omniprésente à tous les niveaux : du système éducatif dans son ensemble aux processus les plus individuels. Mais l’évaluation poursuit des finalités différentes selon qu’il s’agit de classer les performances, de certifier la qualité d’un établissement (par exemple lors de différentes accréditations), les aptitudes d’un professionnel, le niveau attendu d’apprentissage des élèves ou l’efficacité d’un examen, ou encore de réguler et faire évoluer les pratiques, les processus d’enseignement/formation et d’apprentissage, les dispositifs, en fournissant un feedback aux différents protagonistes : responsables politiques et opérationnels, professionnels, bénéficiaires directs et indirects (ministères, chefs d’établissement, enseignants, élèves, familles, société civile). Si ces différentes finalités et pratiques coexistent souvent, leurs légitimités, articulations, compatibilités et valeurs respectives devraient être re-questionnées et ré-inventées, partant de l’hypothèse qu’elles sont en synergies dans tout processus d’évaluation.

Des mises en relation versus des couples d’opposition
Une face de l’évaluation est associée à des démarches de standardisation, de contrôle et de certification, composantes de la puissance instituante. L’évaluation formative, quant à elle, est envisagée dans une perspective de soutien et de développement. Cette distinction se retrouve également au niveau des procédures de mesureinstruments, échelles, comptages statistiques, etc.) et des processus de sens (représentations, apprentissages, identités, référentialisation, réflexivité). Ce sont les mises en relation entre ces différentes dimensions qui sont au cœur du colloque ADMEE-Europe 2019, ce qui justifie de soumettre l’évaluation à de nouvelles réflexions épistémologiques et à plus de recherches empiriques sur ses effets.

Depuis les années 2000, que ce soit dans le champ scolaire et universitaire ou dans le champ professionnel, des chercheurs tentent d’explorer les tensions et les synergies existant entre les différentes formes d’évaluation. Ainsi, le colloque de l’ADMEE-Europe 2008 traitait des tensions entre régulation et pilotage aux différents niveaux du système éducatif en termes de continuités et de ruptures, d’effets positifs et négatifs. Le présent colloque reprend ces problématiques en interrogeant plus particulièrement ce qui se passe « entre » normalisation, contrôle et développement formatif, en proposant d’investiguer les multiples relations, glissements, passages, confrontations qu’il est possible, selon les contextes, d’identifier. Cette réflexion sera conduite aux trois échelles individuelles, institutionnelles et politiques, en interrogeant leurs interrelations constructrices ou destructrices.

Axe 1: A l’échelle individuelle, l’évaluation source de synergies entre normalisation, contrôle et développement formatif ?
Dans cet axe, les points suivants pourraient être discutés :

  • l’apport de l’évaluation pour fournir des indications aux enseignants mais également aux apprenants,
  • la mise en œuvre de démarches formatives et certificatives par les enseignants et les effets sur les apprentissages des élèves et des étudiants,
  • les méthodes de reconnaissance et de validation des acquis de l’expérience qui prennent en compte les histoires de vie, le recours aux descripteurs de la compétence utilisés dans l’analyse du travail ou la correspondance à un référentiel attendu,
  • les conditions pour que la construction et l’usage de la note certifie et permette d’approfondir les apprentissages,
  • la question du redoublement, décision au service d’une homogénéisation des classes ou au service du parcours de la personne,
  • l’accès aux études ainsi que l’orientation des élèves, comme des réponses aux besoins de la société ou des opportunité de réalisation de chacun.e,
  • les dynamiques motivationnelles et identitaires induites par des pratiques évaluatives,
  • les démarches d’évaluation des enseignements par les étudiants (EEE) ou toute autre démarche d’évaluation des pratiques enseignantes (rapport d’activité, dossier d’enseignement, inspection, etc.).

Axe 2: A l’échelle institutionnelle, l’évaluation source de synergies entre normalisation, contrôle et développement formatif ?
En quoi les demandes de récolte d’informations, de plus en plus foisonnantes et souvent perçues comme des démarches administratives chronophages, contribuent-elles tant au développement pédagogique des institutions, des programmes, des enseignements, qu’à l’uniformisation et au contrôle de leur fonctionnement ? Quelles transformations sont en jeu et quels en sont les leviers ? Quelles valeurs ? Quelles synergies ?

Dans cet axe, les points suivants pourraient être discutés :

  • les démarches qualités ou le développement des systèmes d’information
  • les collectifs et les coopérations
  • les conflits raisonnés et/ou affrontements ou évitements
  • les capacités et rythmes de changement vs les rigidités
  • les ouvertures et/ou les cloisonnements
  • les héritages et prospectives

Axe 3: A l’échelle des politiques éducatives, l’évaluation source de synergies entre normalisation, contrôle et développement formatif ?
En quoi les exigences externes aux institutions, qu’elles soient portées par des organismes internationaux ou nationaux, peuvent-elles constituer des opportunités de développement des pratiques pédagogiques et, en même temps, garantir à la société un certain niveau de qualité de la formation ? Quelles transformations sont en jeu et quels en sont les leviers ? Quelles valeurs ? Quelles synergies ?

Dans cet axe, les points suivants pourraient être traités :

  • les effets des évaluations et classements internationaux (PISA, Shanghai, Times Higher Education) ou nationaux (évaluation des apprentissages au début de l’enseignement primaire et secondaire en France…),
  • les accréditations mises en œuvre au niveau national (HCERES, AAQ, …) ou international (Equis, etc.) par des organismes liés à l’enseignement ou des organismes professionnels,
  • l’impact des réformes de l’enseignement (processus de Bologne, cadre de qualification….)
  • l’évaluation des politiques éducatives

Les communications peuvent s'insérer dans plusieurs réseaux thématiques : 

  • Valorisation et validation des acquis de l’expérience (VAE)
  • Recherches collaboratives sur les pratiques évaluatives (RCPE)
  • Évaluation et enseignement supérieur (EES)
  • Évaluations et didactiques (EVADIDA)
  • Apprentissages scolaires et évaluations externes (ASEE)



URL :  http://wp.unil.ch/.../


mot(s) clé(s) :  recherche en éducation, évaluation